SENEGAL – Collectif de soutien à Mbayang Diop: les femmes leaders rompent le silence!

Le sort de la jeune sénégalaise détenue pour crime dans les geôles saoudiennes ne laisse pas en rade la gent féminine sénégalaise. Sous la houlette des femmes-leaders de la banlieue « le collectif de soutien à Mbayang Diop » a décidé de se faire entendre afin d’exhorter l’opinion et les autorités politiques à ne pas sombrer dans le laxisme sur l’affaire Mbayang Diop, cette jeune sénégalaise qui risque la peine de mort en Arabie Saoudite.

 

Diatou-Sankharé-2

 

Elles n’en peuvent plus de contenir leur inquiétude sur la destinée de leur compatriote la jeune sénégalaise Mbayang Diop, prisonnière à Damman, à l’Est de l’Arabie saoudite et pour qui le compte à rebours est déclenché. Elles, ce sont les femmes-leaders de la banlieue dakaroise qui, après moult concertations, vont initier leur premier plan d’action par un sit-in prévu ce lundi à partir de 15 heures sur l’esplanade de la grande mosquée de Dakar.

 

Une rencontre qui devrait voir la participation des femmes des différentes formations politiques telles que le PDS, l’Aj/Pads de Mamadou Diop Decroix, le LDR de Modou Diagne Fada, l’Ics de Baldé, la coalition des femmes de la société civile, la Cosidep ainsi que celles du M23. Se prononçant au nom des femmes-leaders de la banlieue Diatou Sanhkaré estime que le sit-in a pour but de sensibiliser à la fois l’opinion publique sénégalaise de même que les autorités politiques et religieuses sur le désarroi d’une compatriote jetée en pâture par des trafiquants de confiance. « Il est temps que cette mafia criminelle soit démantelée.

 

Ces vendeurs d’illusions qui font voyager clandestinement et en toute impunité de jeunes femmes sénégalaises qu’ils mettent à la disposition bourreaux saoudiens, koweitiens ou marocains nostalgique d’un passé esclavagistes, doivent être traqués sous nos cieux » laisse-t-elle entendre tout en ajoutant que le réseau des femmes-leaders est engagé pour le respect de la diginité de la femme sénégalaise.

 

A cet effet, elles interpellent les autorités politiques à capitaliser l’expertise du réseau à la fois dans la lutte contre ce fléau et la promotion de politiques sociales destinées à enrayer l’exode d’une jeunesse désemparée que le désespoir fait fuir vers des horizons inconnus. Âgée de 22 ans, Mbayang Diop, originaire de Yeumbeul, est depuis quelque temps dans les cages de sureté de la police saoudienne et risque la peine de mort. Séduite par les publicités mensongères elle était partie faire fortune en terre saoudienne.

 

Une fois sur place, Mbayang à été engagée par une famille dans laquelle, elle aurait subi des maltraitances. Pour mettre un terme à ces sévices cruels la jeune sénégalaise était venue aux mains avec son bourreau de patronne. Armée d’un couteau Mbayang l’aurait planté à sa patronne saoudienne qui serait morte sur le coup. Une affaire qui est loin de connaître son épilogue.

 

El Bachir Thiam

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL – Ismaïla Madior Fall répond à Serigne Diop, « c’est un débat qui sera prolongé à la faculté »

 

SENEGAL / REFERNDUM – Abdoul Mbaye : « Mes raisons de voter non »

 

SENEGAL – Le retour du refoulé (par Karfa S. Diallo)

 

SENEGAL / Reportage – L’ interdiction du burqa : les citoyens se prononcent

Commentaires