SENEGAL – Loi sur la nationalité: n’ouvrez pas la boîte à pandore

Dans sa lettre à M. de Cideville en 1736, Voltaire lui disait que «La multiplication des lois est, dans un Etat, ce qu’est le grand nombre de médecins, signe de maladie et de faiblesse «.

 

assemblee-nationale-senegal-670x447

 

Le Sénégal qui a été toujours un pays de tolérance et de cosmopolitisme risque d’être mené à l’abîme par des politiciens sans scrupules, soucieux de gains électoralistes et de conservation de privilèges indus.

Faut-il rappeler que le premier président de notre nation, Léopold Sédar Senghor, était un chrétien venu d’une université française pour faire des recherches sur sa thèse et rentrer dans un pays à plus de 90% de musulmans?

Faut-il rappeler que notre Etat a eu des ministres et députés dont les noms ne sonnaient pas forcément sénégalais, notamment les Collin,Valentin et Diaz?
Que Dakar, Gorée, Saint Louis et Rufisque ont été des communes françaises de plein exercice peuplés par des autochtones considérés comme des hexagonaux à part entière?
Mais les politiques sont incultes et amnésiques à l’appel de la raison. Ils ont déjà oublié le charnier de Youpougon, la crise ivoirienne et ses séquelles qui plombent toujours la cohésion nationale au pays de la lagune Ebrie.

Les argumentaires sur la race et la nationalité n’ont jamais été garants de lendemains meilleurs. Au contraire, ils entretiennent et développent le repli identitaire et la crispation sociale.
Après tout, à l’heure de la mondialisation, au rendez-vous du donner et du recevoir pour paraphraser le  poète de Joal, notre nation, le Sénégal, a une autre image à vendre au monde.

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL – Collectif de soutien à Mbayang Diop: les femmes leaders rompent le silence!

 

SENEGAL – Ismaïla Madior Fall répond à Serigne Diop, « c’est un débat qui sera prolongé à la faculté »

 

SENEGAL / REFERNDUM – Abdoul Mbaye : « Mes raisons de voter non »

 

SENEGAL – Le retour du refoulé (par Karfa S. Diallo)

 

SENEGAL / Reportage – L’ interdiction du burqa : les citoyens se prononcent

Commentaires