TECHNOLOGIE – Le téléphone sans carte SIM du jeune namibien Simon Petrus

L’information a fait le tour de l’Afrique et du monde entier en quelques minutes seulement. Il s’agit de l’invention du jeune namibien de 19 ans, Simon Petrus, qui pourrait révolutionner la téléphonie en même temps que le regard du monde entier sur l’Afrique en matière d’invention.

 

Le jeune inventeur Simon Petrus au milieu de ses condisciples.Le jeune inventeur Simon Petrus et son téléphone sans carte SIM au milieu de ses condisciples.

 

Tandis qu’ils sont innombrables à s’emporter fiévreusement sur les réseaux sociaux, il y a de jeunes africains qui réfléchissent et qui essaient d’inventer ou d’innover dans divers domaines. C’est en effet le cas de Simon Petrus, cet élève de 19 ans qui a eu la géniale idée, et à l’aide de matériaux de récupération, d’inventer un téléphone sans carte SIM et qui pourrait aussi bien se passer de carte de recharge également.

 

Fabriqué à partir de pièces de rechange de téléphone, de composants électroniques de télévision, d’une ampoule, de chargeur, Simon Petrus a réussi l’exploit dont on attend les jeunes africains aujourd’hui. Car, même s’il ne s’agit que d’un prototype pour le moment, l’on sait désormais que son appareil dont il est l’inventeur peut non seulement émettre mais aussi recevoir des appels, capter une chaîne de télévision locale. Et il fonctionne exactement comme un téléphone portable.

 

Rien d’étonnant donc que l’invention du jeune chercheur suscite beaucoup d’intérêts et d’espoir. Ce sont des entreprises étrangères qui sont les premières à s’y intéresser. Il ne fait en effet aucun doute qu’il faudra investir pour perfectionner l’invention et ensuite pouvoir la rendre accessible au marché. Et là, c’est une autre paire de manche.

 

Pour gagner sa première paire de manche, le jeune génie Simon Petrus aura travaillé silencieusement dans son coin pendant deux années. Pour mettre au point son prototype, il n’a bénéficié que d’un financement participatif de 146 dollars et de tous les encouragements de ses parents.

 

L’exemple du jeune Simon Petrus est suffisamment éloquent pour montrer aux jeunes africains qu’il n’y pas que les réseaux sociaux ou la cybercriminalité comme activités. Et que, chacun peut donner le meilleur de lui-même dans un domaine donné. Y compris dans la technologie. Beaucoup de gens parmi lesquels des Africains surtout regardent souvent la technologie en pensant qu’il s’agit de choses qui ne peuvent provenir que de l’Occident alors même que les premières inventions technologiques de l’humanité et les fondements des sciences modernes l’ont été d’abord en Afrique. L’Egypte antique, à elle seule, a transféré à l’Occident via la Grèce notamment un savoir-faire et de nombreuses inventions. Autant dire donc que les jeunes africains ont tout intérêt à faire s’exprimer leur génie. A l’instar de Simon Petrus, le namibien de 19 ans et sa géniale invention.

 

Par Tcha Sakaro

 

 

A lire aussi: 

 

Le souchet – Une amande de terre aux racines très anciennes

 

AFRIQUE – Le mystère des cercles de pierres d’Afrique du Sud

 

LIBYE – Rétrospective sur l’histoire de la momie noire de Uan Muhugiag

 

SESAME – Une plante extraordinaire qui cache encore son origine

Commentaires