GUINEE – Dialogue politique : des divergences au 4è round mais…

 

sylla-1

 

La question du fichier électoral était au menu du 4ème jour du dialogue national qui se déroule au palais du peuple.

 

Après de longues heures de discussions, les différentes parties sont tombées d’accord sur la révision du fichier électoral actuel. Un comité technique sera mis en place pour le réviser. Mais pour les communales à venir, c’est ce fichier électoral qui sera utilisé malgré les anomalies qui le constituent.

 

Aboubacar Sylla, porte parole de l’opposition républicaine affirme qu’ » un constat a été établi de façon consensuelle, c’est que le fichier électoral tel qu’il se présente aujourd’hui renferme énormément d’anomalies et d’insuffisances et qu’en l’état actuel, ce fichier ne peut pas servir de base à des élections nationales notamment les élections législatives et les présidentielles à venir ». Ajoutant que  » l’enrôlement des mineurs indûment dans ce fichier électoral, nous avons fait le constat que dans ce fichier le rapport entre la population électorale et la population guinéenne est trop élevée, 55%. Ce qui veut dire que 55% des Guinéens sont en âge de voter alors que dans la sous région le ratio est de 35 ou 40% au maximum. Ce qui veut dire que des personnes sont indûment recensées, ce qui a amené à un gonflement de la population électorale dans certains fiefs que nous avons déjà dénoncé par le passé.

 

«  A propos du fichier électoral, Amadou Damaro Camara de la mouvance présidentielle fustige l’attitude de l’opposition :  » il sera difficile d’obtenir un fichier consensuel quand les hauts responsables de l’opposition déclarent même dans les médias qu’avec ce fichier que seule une région de la Guinée pourrait décider de l’issue des prochaines élections. Ce qui voudra dire, aussi longtemps le nombre d’électeurs dans cette région ne sera pas rabaissé à leur bon vouloir, le fichier sera toujours un mauvais fichier ». Si les avis des porte-paroles de l’opposition et de la mouvance divergent sur l’état du fichier, les deux parties acceptent la mise en place d’un comité technique qui va évaluer ce qui est à faire sur le fichier électoral.

 

La question du statut du cadre du dialogue qui n’était pas à l’ordre du jour a été soulevée et les avis ont divergé à ce sujet. Aboubacar Sylla pose ses inquiétudes: « une question fondamentale a été soulevée à la fin de la séance qui n’était pas à l’ordre du jour. C’est ce problème du statut du cadre du dialogue. Nous avons estimé que le cadre du dialogue a un statut qui lui permet de faire des propositions, des recommandations, pour inviter n’importe qu’elle institution à respecter le consensus issu de ce cadre de dialogue. Mais nous avons le sentiment, après avoir entendu le porte-parole de la mouvance présidentielle, que ce cadre de dialogue n’a même pas de recommandations à faire vis-à-vis d’une institution et en particulier à l’Assemblée nationale. Et ceci pose un problème de la crédibilité de ce cadre de dialogue. Si c’est ce cadre de dialogue, transformé en forum, qui délivre des avis consultatifs qui ne seront pas appliqués, dans ces conditions nous retournons dans le schéma de cadre de dialogue antérieurs » et d’espérer  » que l’engagement pris par le président de la République sera nettement au-dessus des contestations qui ont été faites aujourd’hui dans la salle et que le président comme il est engagé va appeler le gouvernement et les autres institutions à respecter le consensus qui va sortir de ce cadre de dialogue ».

 

Et M. Damaro Camara de la mouvance présidentielle de clarifier sa position : » aucun forum, aucun dialogue ne peut priver le député de son droit de dire oui ou non à un texte qui lui est soumis. Le dialogue peut faire des recommandations à l’Assemblée  pour l’amélioration d’un texte mais il ne peut pas donner l’issue du vote à l’Assemblée nationale qui est un devoir souverain que même le président de la république ne peut nier aux députés ». La 5è journée sera consacrée à la nature des élections en décembre prochain.

 

Par Sadjo Bah

 

 

Source : http://www.mediaguinee.net

 

 Media Guinée.Com (Guinée)

 

 

A lire aussi:

 

GUINEE – Le président Alpha Condé réagit aux accusations contre son fils : ‘’ que les gens écrivent ce qu’ils veulent… ‘’

 

GUINEE – Jusqu’à preuve du contraire … « Tout innocent est un coupable qui s’ignore » (Par Top Sylla)

 

GUINEE – UFDG : entre Bah Oury et Cellou Dalein, le combat sera en bataille rangée!

 

GUINEE – Alpha Condé:  »pourquoi j’ai fait appel à Jacques Diouf »

 

GUINEE – Primature: Alpha Condé a préféré Mamady Youla

 

GUINEE – Prestation de serment du président Alpha Condé : ce discours courageux de Kélèfa Sall

 

GUINEE – Hadja Nantènèn Cherif Konaté : « Du fer dans du velours »

Commentaires