NIGER – 32 ministres pour redresser la barre ?

 

BrigietIssoufou2016

 

Après les retours du Président de la République des USA et du Premier Ministre de la Mecque, les spéculations vont bon train quant à l’imminence de la formation du nouveau Gouvernement. Selon plusieurs sources, les tractations sont terminées ; l’heure est actuellement à l’arbitrage entre le Président Issoufou et son Chef du Gouvernement Brigi Rafini.

 

Annoncé un temps sur le départ, il semblerait que Brigi Rafini garde encore toute la confiance du Président, tant son esprit de pondération et de modération sied aux exigences du Chef de l’Etat.

 

Le chef de file de la majorité présidentielle attendra encore son heure.

Il en est de même de Mahamane Lamine Zene, à qui une certaine presse en mal de sensation a déjà attribué le poste de Premier Ministre, certainement pour le discréditer ou bien jeter son nom en pâture au niveau de certains caciques qui cherchent à briguer le poste de Premier Ministre.

 

Ce Gouvernement qui sera de taille plus réduite que le précédant 32 membres, respectera selon notre source la loi sur le quota. Les femmes et les jeunes auront une place de choix.

 

Ainsi on avance que les 11 partis politiques de la majorité qui ont un à 3 députés à l’Assemblée Nationale auront chacun un Ministère, ce qui fera onze (11), le MPR Jamhuriya de Albadé aura cinq (5) portefeuilles ministériels, le MNSD Nassara de Seini Oumarou, six(6) et le PNDS et alliés dix (10).

 

Du côté du PNDS, on annonce la mise à la retraite ministérielle de certains dinosaures et la promotion de la jeune garde du parti. Au niveau de certains démembrements de l’Etat, beaucoup de directions générales font changer de tête. A commencer par la Nigelec, la Douane, le Trésor, la Sonitel, l’OPVN, etc.

 

Et d’autres changements vont intervenir au fur et à mesure.

 

Le Président de la République, qui veut coûte que coûte réussir son second mandat a donné des instructions fermes à son Premier Ministre, Chef du Gouvernement de privilégier dans le choix des hommes et des femmes, l’intégrité, la probité et la compétence.

La seule appartenance politique ou l’allégeance à un clan ne seront plus d’aucune utilité. Notre pays a tant souffert, des inconséquences des uns et des autres , l’heure est aujourd’hui à la promotion de l’excellence.

 
Namalka Bozari

 

 

Source :http://www.tamtaminfo.com

 

Tam Tam Info (Niger)

 

Commentaires