« Southside with you » : romance Barack / Michelle à l’écran.

 

Barack Obama

 

La mode, à Hollywood, c’est le biopic (biography and pictures), ces films qui font le portrait romancé des célébrités et retracent leurs parcours. Depuis une quinzaine d’années, le genre fascine et nourrit l’inspiration des réalisateurs qui le réinventent à leurs goûts, selon les angles d’approche qu’ils peuvent lui conférer, selon la nature et les caractères même des personnages. Car, il ne s’agit pas de raconter simplement la vie de ces célébrités telle quelle. Il faut en saisir les grands traits, en présenter l’intérêt par une dramaturgie efficace qui respecte la construction d’une histoire captivante avec les tensions, le suspense, une chute, toutes choses que les fables hollywoodiennes savent si bien charpenter.

 

Depuis qu’il a accédé à la Maison Blanche, Barack Obama a vu s’étager sur son bureau des tas de projets de biopic . Si certains semblent sérieux, avec des budgets pharaonniques, d’autres paraissent plus discrets et moins aboutis. Mais le premier président noir des États-Unis n’a jamais donné quitus à ces réalisateurs, estimant qu’il est prématuré qu’on produise des films sur lui, parce qu’en plein exercice de son mandat, parce qu’à l’heure actuelle, les gens n’ont pas encore le recul nécessaire pour risquer une vue d’ensemble assez pertinente sur sa présidence. Mais certains projets se moquent éperdument de son bilan politique ou de ses années à la Maison Blanche. Comme chez Nelson Mandela, ils choisissent un aspect léger ou particulier de sa vie pour en faire un film. Il s’agit par exemple de sa romance avec Michelle, leur premier rendez-vous, leur premier baiser, le jour où il saura que c’est elle qui illuminera pour toujours son coeur.

 

L’oeuvre, « Southside’ with you » (First Date en sortie française) est signée d’un jeune cinéaste, Richard Tanne qui en a aussi écrit le scénario. On y voit Barack Obama aussi jeune que dégingandé, stagiaire de Michelle Robinson dans un cabinet d’avocats de blancs, obtenir de celle-ci un rendez-vous galant. Cela se passe au sud de Chicago dans les années quatre-vingt-dix au moment où Georges Bush père dirige le pays. Même si les deux acteurs qui incarnent le couple ne ressemblent que de loin à leurs vrais modèles, ce premier biopic laisse déjà entrevoir ce que nous réservent, dès l’année prochaine, la littérature et le cinéma version Obama. D’ici là, j’aurais eu le plaisir de visionner déjà le film et de vous en rendre compte.

 

Par Florent Couao-Zotti

 

 

 

A lire aussi:

 

La chronique du blédard: Lire et relire par ricochets

 

Aqmi et la menace terroriste en Afrique occidentale

 

ARRESTATION DU GENERAL MOKOKO : Sassou et Kabila, deux voisins, deux dictateurs

 

NIGER – Le vice plus valorisé que la vertu

 

BENIN – L’honorable Assan Séibou répond à certains députés pour éclairer l’opinion publique

 

CÔTE D’IVOIRE – Référendum constitutionnel : Ouattara joue gros dans un processus très très incertain (Par Charles Kouassi)

 

Point de vue : Hissène Habré – Le long chemin vers la justice

 

CENTENAIRE DE LA BATAILLE DE VERDUN : L’Afrique payée en monnaie de singe

Commentaires