CAMEROUN – Le bilan de l’accident de train survenu vendredi s’alourdit à 63 morts

 

cameroun-train

 

Le bilan de l’accident de train de voyageurs survenu vendredi sur la ligne reliant Yaoundé et Douala, la capitale et la métropole économique du Cameroun, s’est alourdi à environ 63 morts, rapporte samedi la radio et télévision publique.

 

Vingt-quatre heures après le déraillement du train Intercity survenu vendredi aux environs de 12H30 locale (11H30 GMT) à l’entrée de la gare d’Eséka, après avoir parcouru un trajet de plus d’une heure au départ de Yaoundé, huit nouveaux corps ont été extraits par les services de secours des wagons qui s’étaient détachés de la rame et s’étaient renversés dans un ravin, selon le média gouvernemental.

 

Le train était composé de près d’une vingtaine de wagons et bondé, transportant plus de 1.300 passagers, soit plus du double de sa capacité réelle. Onze wagons s’étaient détachés et renversés à Eséka, à une centaine de kilomètres de Yaoundé, provoquant un accident meurtrier.

 

Le bilan précédent faisant état vendredi dans la nuit d’au moins 53 morts et environ 550 blessés dont certains étaient déclarés dans un état grave et ont été transportés dans des hôpitaux d’Eséka, Lolodorf, Puma, Douala et Yaoundé, selon des sources officielles.

Les recherches se poursuivaient samedi pour tenter de retrouver d’autres corps sur le lieu du drame. Les autorités n’excluent pas que ce bilan pourrait encore s’alourdir.

 

A cause de cet accident, le transport ferroviaire entre les deux plus grandes villes du Cameroun a été interrompu.

Plus tôt dans la matinée vendredi, un pont sur la route reliant des deux villes s’est effondré à Manyai, à quelque 68 kilomètres de Yaoundé, provoquant une interruption de la circulation automobile.

Les voyageurs se sont alors précipités vers les gares ferroviaires, faisant augmenter le nombre de passagers dans les trains reliant Yaoundé et Douala.

 

Après une nuit de travaux, un nouveau pont métallique provisoire à été posé pour remplacer celui effondré à Manyaï. La circulation automobile a été par conséquent rétablie sur la route, l’une des plus importantes pour le commerce au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), utilisée par le Tchad et la République centrafricaine (RCA) pour leurs échanges avec l’extérieur, annoncent les autorités.

 

 

 

 

Source : www.tchadinfos.com

 

Tchadinfos.com (Tchad)

 

 

 

A lire aussi:

 

TCHAD – La rencontre entre le gouvernement et les syndicats a accouché d’une souris

 

TCHAD – Culture : la Panthère Douce annonce son concert pour le 9 juillet

 

TCHAD – Le président Idriss Déby Itno déclaré réélu dès le premier tour avec 61,56% des voix

Commentaires