CÔTE D’IVOIRE – Décryptage d’un tête-à-tête entre deux ouest-africains : Bédié et Compaoré rattrapés par leurs palabres passées

La rencontre privée lundi 10 Octobre 2016 entre Henri Konan Bédié et Blaise Compaoré donne l'occasion de rappeler que lorsque les deux hommes étaient à la tête de leurs pays respectifs, ils n'avaient pas les meilleurs rapports.

 

23bc7d326c0d2fdc70bbe2921563ec38_L

 

Par exemple, Henri Konan Bédié en six ans n’a effectué aucun voyage officiel à Ouagadougou et pratiquement vice versa.

Cela était étrange de la part d’un poulain d’Houphouët, d’autant plus que Blaise Compaoré était lui aussi considéré comme un filleul, un protégé du premier Président ivoirien qui l’aurait préféré à Thomas Sankara.

 

Longtemps après le départ d’Henri Konan Bédié, Blaise Compaoré demeura aux affaires jusqu’il y’a deux ans, notamment au mois d’Octobre 2014. Mais comme Henri Konan Bédié, Blaise Compaoré est désormais un ex-Président

 

Le pic des mauvaises relations entre les deux hommes fut l’affaire de ces 17 000 burkinabè rapatriés dans leur pays d’origine en raison d’un conflit foncier ponctué d’une crise identitaire à Tabou, une ville ivoirienne.

 

C’est aussi le courrier de Blaise Compaoré adressé en 1999 à la présidence ivoirienne avec copie aux journaux, pour affirmer qu’Alassane Ouattara n’était pas Burkinabè.

Tout cela fait maintenant partie du passé puisque les deux hommes ont désormais un ami et un allié commun : Alassane Ouattara.

Et l’adage selon lequel « les amis de mes amis sont mes amis » ; tout comme « l’ami de « l’ennemi », ne pouvait pas être le bienvenu », convient si bien à la nouvelle tournure de leurs relations.

 

Alassane Ouattara et l’ivoirité ont été au cœur de leur discorde, Alassane Ouattara est à présent au cœur de la concorde, de la réconciliation et de la fraternité retrouvée entre deux protégés d’Houphouët qui se sont longtemps regardés en chien de faïence.

Les images de la rencontre ont montré que le prédécesseur de Rock Kaboré est un homme apaisé et rayonnant.

Cela se comprend d’autant plus que sa première apparition publique fait suite à l’abandon des poursuites contre lui pour attentat à la Constitution.

 

Des partisans de l’ex PF ( Président du Faso ) ajoutent même que s’agissant du dossier Thomas Sankara pour lequel il reste poursuivi , le fait que Blaise Compaoré ne se soit pas trouvé sur les lieux de la mort de l’ex capitaine, devrait le disculper.

Blaise Compaoré élargit son horizon. Il n’est plus seulement l’allié et le soutien de Ouattara, le parrain des ex-Forces nouvelles, mais il apparaît comme un homme humble qui reconnaît la sagesse de son voisin, qui se déplace vers Bédié, droit d’aînesse oblige.

Pour sa part, Bédié est renforcé dans sa posture de sage du village, qui pardonne sans calcul ni arrières pensées.

 

Pour rire un peu et couper court aux spéculations sur la qualité d’Ivoirien de Compaoré, un diplomate a commenté :  » il s’agit d’une rencontre entre deux ouest-africains. Qu’il soit ivoirien ou pas, Compaoré est forcément africain et même Ouest-africain , tout comme Bédié. En plus ils sont voisins. La rencontre de deux voisins ouest-africains ».

 

Selon lui la nouvelle Côte d’Ivoire que veut bâtir le Président Ouattara, ne saurait être une Côte d’Ivoire de rancœur.  » Au contraire, il s’agit de retrouver la fraternité et l’hospitalité exaltées dans votre hymne national. Il faut certes rappeler que les deux hommes sont rattrapés par leur passé, mais surtout insister sur le présent et sur l’avenir de paix et de fraternité. Tel est le message de cette rencontre « , conseille ce diplomate lui-même ouest africain.

 

Charles Kouassi et Alice Ouédraogo

 

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – NOUVELLE COSTITUTION: On ne doit plus dire avant-projet, les amendements effectués par les députés

 

Livre-entretien avec des intellectuels : une première en Côte d’Ivoire révèle le président des journalistes

Commentaires