Dévoiement de nos us et coutumes: Quand l’extravagance et l’indécence se conjuguent…

 

Abdourahaman Zakaria  Abdourahaman Zakaria

 

Depuis que le monde est monde, dans notre pays nos cérémonies de mariage et de baptême réunissent parents, amis, voisins et connaissances ou toute autre personne désireuse d’y participer. Ce sont des regroupements festifs qui se font dans une atmosphère chaleureuse sans préférence et sans exclusive. Ce sont fondamentalement des rendez- vous pour témoigner et affirmer la fraternité, la solidarité, la convivialité et l’hospitalité qui caractérisent notre société. Cependant, ces dernières années nous avons constaté chez certains Nigériens, une tendance à vouloir les confondre délibérément à des activités politiques.

 

Au cours de ces événements, en dehors de l’ostentation suspecte, insolente et offensante, ce sont les logos, les slogans et les hymnes des partis politiques qui importunent et agacent les participants. Pire, à quelques centaines de mètres du lieu, vous verrez un nombre impressionnant de vigiles habillés aux couleurs du parti de l’hôte de l’événement. Ils sont agités, ils courent, trébuchent, bavent et halètent comme pour impressionner et intimider ceux qui ne sont pas du même bord politique ou qui ne sont carrément pas politiquement affiliés.

 

Avec une telle ambiance et un tel décor, vous avez l’impression d’assister au brouillamini d’un meeting politique. La politique prend soudainement le dessus et vous êtes agressés par un activisme et un m’as-tuvuisme politiques débridés et indécents de certains esprits qui rament à contre-courant du savoir -vivre.

 

En toute chose, l’exagération n’a que des inconvénients. Ne nous voilons pas la face, le lieu et le moment sont mal choisis pour ces genres d’agissements. Il faut arrêter le dévoiement avant qu’il ne gagne du terrain. Des cafouilleurs peuvent se livrer au zèle et à la mystification politiques tous azimuts dans leur vie de tous les jours, c’est leur choix. Il n’en demeure pas moins qu’ils n’ont pas le droit d’embrouiller la facilité et la simplicité des relations humaines à tout bout de champ.

 

Ces cérémonies sont antérieures et au-dessus du multipartisme et ses manifestations. Elles ont toujours eu la particularité de raffermir notre cohésion sociale et notre vivre ensemble. Ce que nous devons à tout prix éviter de détruire. Quoi de plus normal que de s’abstenir de toute extravagance politique en pareilles situations?
Nous sommes d’accord que, la politique concerne toutes les sphères de la société, mais la tendance excessive à ridiculement tout politiser tout le temps est déraisonnable, ennuyante et génératrice de querelles de clocher qui retardent notre pays . Il est du devoir des citoyens humbles et circonspects d’attirer l’ attention des je-m’en-foutistes pour qu’ils apprennent à respecter les normes et les frontières des différents aspects de notre vie en société.

 

Faisons la politique tout en allant pas à l’encontre de nos valeurs traditionnelles . C’est ça la bonne politique qui est empreinte de bon sens, de respect et de sagesse.

 

 

Par Abdourahaman Zakaria

 

 

 

A lire aussi:

 

L’esclavage des Béninoises en Arabie

 

Bénin: Il faut tuer le monstre! (Par Judicaël Alladatin)

 

BENIN – AFFAIRE SEBASTIEN AJAVON – La réplique du collectif des avocats à la déclaration du Procureur de la République

Commentaires