GABON – Présidentielle 2016 : Guy Nzouba Ndama pas surpris par la posture d’Idriss Déby

Invité de l’émission “Et si vous me disiez toute la vérité” de Denise Epoté sur TV5, Guy Nzouba Ndama, ex président de l’assemblée nationale et allié de Jean Ping à la dernière élection présidentielle a ironisé sur les déclarations du président tchadien, lors de sa récente visite à Libreville.

 

Guy Nzouba Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale sur TV5 © D.R.Guy Nzouba Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale sur TV5 © D.R.

 

Le président tchadien, président en exercice de l’Union africaine, avait déclaré le 28 octobre à Libreville qu’« Il y a toujours un avant et un après événement », ajoutant que « Le calme est revenu. Je félicite la manière dont le président Ali Bongo a géré la situation », allusion aux violences postélectorales qui ont éclaté après l’annonce de la victoire du président sortant Ali Bongo Ondimba.

 

Pour Guy Nzouba, ces propos sur la situation postélectorale au Gabon sont conformes à ce qu’il fait chez lui « Vous pouviez attendre autre chose du président Déby ? Lui-même sur le plan intérieur, il venait de vivre une élection présidentielle chez lui, qu’est-ce que vous vouliez qu’il dise d’autre. Moi, il ne m’a pas surpris, c’est conforme à ce qu’il fait chez lui. », a-t-il déclaré.

 

Dans la même veine, l’ancien président de l’Assemblée nationale est revenu, dans un accent ironique, sur les méthodes peu orthodoxes des missions d’observation de l’Union africaine (UA). « L’Union africaine et autre, bon, ils sont restés à Libreville. On sait comment ça se passe, j’ai appartenu au système à un moment donné. Donc, ils sont restés à Libreville, ils ont dit tout est bien, il n’y a pas eu de problème. Donc, leur prise de position ne m’a pas surpris outre mesure. », a apprécié Nzouba Ndama.

 

S’il ne s’est pas dit surpris par ces propos d’Idriss Déby et par le rapport de l’UA, Guy Nzouba Ndama a apprécié en revanche le travail accompli par la mission d’observation de l’Union européenne qui, a été la première à dénoncer les irrégularités. « La mission d’observation de l’Union européenne a fait un travail remarquable parce que ces observateurs ont été répartis sur l’ensemble du territoire et ils ont observé véritablement. », a-t-il relevé.

 

Convaincu toutefois qu’aucune communauté ne se substituera à la communauté gabonaise pour résoudre ses problèmes, Guy Nzouba Ndama a tout de même expliqué la démarche initiée par Jean Ping en Europe et aux USA. « Ce serait vain de notre part de penser que c’est la communauté internationale qui viendra résoudre nos problèmes, qui se substituera au peuple gabonais. C’est à nous-mêmes de trouver des solutions et les autres pourront nous accompagner. », a-t-il argumenté, avant de préciser que Jean Ping avait également le devoir de rapporter plus amplement ce que les chancelleries avaient rapporté.

 

Pour lui, l’appel au dialogue d’Ali Bongo s’assimile à « une légitimation de son coup ». De nombreuses familles frappées par le deuil, enfants disparus. Le problème est d’abord de faire toute la lumière sur les morts et les disparus avant d’envisager un dialogue. « Pourquoi pas, la politique est faite de discussions. On ne peut jamais exclure la discussion de la politique », a-t-il assuré.

Guy Nzouba Ndama a approuvé la plainte introduite à la Cour pénale internationale (CPI) qui, pourra faire la lumière et établir les responsabilités sur les émeutes postelectorales..

 

Auteur : Alain Mouanda

 

 

 

Source: gabonreview.com

 

Gabonreview.com (Gabon)

 

 

A lire aussi:

 

GABON – Crise postélectorale : «Au Gabon, j’y vis comme si j’étais en résidence surveillée», dixit Jean Ping

 

GABON – La déclinaison du gouvernement Issoze Ngondet

 

GABON – Issozet-Ngondet nommé Premier ministre d’un gouvernement d’ouverture

 

GABON – Ali Bongo prête serment pour un deuxième septennat

 

GABON – Jean Ping : «J’invite Ali Bongo à reconnaître le verdict des urnes»

 

GABON – Présidentielle 2016 : Les assurances de Moubelet-Boubeya aux observateurs internationaux

Commentaires