GUERRE EN SYRIE – Israël accuse le Hezbollah de combattre avec des armes américaines

 

Hezbollah-696x377

 

Israël a informé les Etats-Unis que les combattants du Hezbollah Libanais en Syrie utilisent des armes fabriquées aux Etats-Unis et qui étaient destinées à l’armée libanaise. C’est en substance ce que nous apprend Ynetnews, journal basé en Israël. La polémique a éclaté après un défilé du Hezbollah dans lequel on voyait les combattants à bord de véhicules militaires américains.

 

Pour les autorités de l’armée israélienne, il n’y a aucun doute que le Hezbollah s’est approprié ses armes auprès de l’armée libanaise. « Ces véhicules blindés appartiennent au Hezbollah qui combat en Syrie. Ils les ont pris de l’armée libanaise », rapporte un haut gradé de l’armée israélienne qui a requis l’anonymat.

 

« Ces véhicules ont été offerts à l’armée libanaise et ce n’est pas une présomption 

 

Il ajoute : « nous avons partagé ces informations avec d’autres pays, y compris les Etats-Unis bien sûr, et je peux même dire que nous reconnaissons ces véhicules blindés à travers des détails que nous connaissons…Ces véhicules ont été offerts à l’armée libanaise (par les Etats-Unis) et ce n’est pas une présomption ».

 

D’après Ynetnews qui cite des sources de diplomates occidentaux, ces véhicules blindés ont été offerts à l’armée libanaise par les Etats-Unis dans le cadre d’un programme visant à équiper l’armée du Liban. L’officier, qui n’a pas précisé la date à laquelle ces véhicules ont été offerts à l’armée libanaise, souligne que le Hezbollah dispose de 8 000 combattants en Syrie. 1 700 ont été tués depuis 2011.

 

« Nos conclusions restent toujours les mêmes »

 

Aux Etats-Unis, les autorités démentent cette information. John Kirby, porte-parole du Département d’Etat a fait savoir que les Etats-Unis ont ouvert une enquête sur cette affaire et sont arrivés à la conclusion que le Liban n’a pas violé son engagement de ne pas transférer des armes offertes par les Etats-Unis.

 

« Lorsque ces allégations ont été soulevées en Novembre, le Département d’Etat a fait une analyse structurelle de ces véhicules blindés et est arrivé à la conclusion que ces véhicules ne provenaient pas de l’armée libanaise. Nos conclusions restent toujours les mêmes », a martelé Kirby qui a cité les autorités libanaises qui nient catégoriquement que ces véhicules sont fournis au Hezbollah par le Liban.

 

                                                                                                                                           

Source : http://www.lecourrier-du-soir.com

 

Le Courrier du Soir (France)

 

A lire aussi:

 

La chronique du blédard : Trump, un séisme salvateur (pour la gauche) ?

 

RUSSIE – L’artiste russe qui « désarme » les policiers de Poutine (Par Jean-Baptiste Gauvin)

 

D’Alep, de notre silence, de notre indifférence et de notre honte

 

RUSSIE – Le TSAR D’ASSAUT de Moscou

 

ALLEMAGNE – La tournée africaine d’Angela Merkel en question

 

SYRIE – Où est passée la Cour pénale internationale ?

Commentaires