CÔTE D’IVOIRE – Barrages levés à Bouaké, reprise des discussions après le nouveau gouvernement, l’agenda 3ème République légèrement modifié

Sur le terrain ce dimanche à Bouaké la levée des barrages a été constatée, ainsi que le retour au calme et à la normale. La remise des véhicules prévu à compter du même jour a été ajournée au mardi 10 janvier 2017, le temps que ces engins confisqués par les manifestants, puis disséminés ça et là, soient rassemblés à la Préfecture de police.

 

e2e731b480382e4bd82b14a2daf7d62e_L

 

Alain Richard Donwahi, émissaire du chef de l’État ivoirien, a indiqué à ses interlocuteurs à son départ à Bouaké qu’il compte revenir à eux à partir du jeudi prochain pour finaliser les discussions. Ce qui signifie que l’agenda des négociations est lié à la mise en place du nouveau gouvernement, qui devra être effectif le mercredi 11 janvier 2017, en principe.

 

Après la nouvelle formation ministérielle les différents ministères qui y travaillent déjà de façon prévisionnelle, feront les estimations et les imputations de la satisfaction des revendications acceptées. Pour l’heure aucune précision n’a été fournie sur ce qui a été effectivement accordé aux soldats mécontents. C’est cette situation qui avait retardé le départ du ministre ivoirien chargé de la défense.

 

À Abidjan la manifestation de colère des soldats a juste légèrement affecté l’agenda de la mise en place des institutions. C’est ainsi que la démission prévue samedi 7 janvier 2017 du Premier ministre Duncan, a été ajournée au lundi matin , peu avant la réunion inaugurale de la nouvelle Assemblée nationale prévue désormais à 14 h au lieu de 10 h. Il s’agissait de réduire la période durant laquelle il n’y aurait ni vice-président nommé, ni nouveau Premier ministre désigné ; et aussi d’éviter d’avoir à faire gérer cette crise au titre de simples affaires courantes par d’éventuels ex-ministres, entre le samedi et le lundi – même si le caractère présidentiel du régime et la légitimité du Président de la république font foi.

 

Pour la suite, le dispositif reste maintenu : les membres du gouvernement qui sont députés seront à l’Assemblée nationale pour participer à l’élection du nouveau Président et du vice-président. Après cela le Vice-président et le Premier ministre seront nommés sans doute le lundi ou mardi. Le gouvernement sera lui mis en place mercredi. Et jeudi, Alain Richard Donwahi, s’il est reconduit, se rendra à Bouaké selon ce qui est prévu.

 

Eu égard à cette situation de mécontentement des militaires, nul ne sait pour le moment , quel sera dans l’architecture du nouveau gouvernement, le sort de l’idée toujours reportée, de la création d’un grand et unique ministère chargé de toutes les questions de sécurité et regroupant toutes les forces ( Armée, Gendarmerie, Police et assimilés ).

 

La création d’unités mixtes et des corps spéciaux entre ces différentes forces (Forces spéciales, Ccdo etc….) d’une part, et d’autre part la mise en place d’une coordination de haut niveau à travers le Conseil national de sécurité, avaient été perçues par des observateurs comme un prélude à la mise en place de cette vision.

 

Alice Ouédraogo avec Siddick AA à Bouaké

 

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Défaite du Fpi à Yopougon, Lorougnon Odette explique : « tous ceux qui ont trahi, c’est comme cela ils vont finir »

 

CÔTE D’IVOIRE – Législatives à Daoukro : Quand le gendre bat le neveu

 

DAVID MONSOH: « Watanabe, héritier de Wemba et autres, est la star que tout le monde attendait »

Commentaires