MALI – GAO: Attentat contre le camp du MOC, 47 morts et 115 blessés selon le gouvernement

Un kamikaze s’est fait exploser, mercredi 18 janvier vers 9h, à l’intérieur du camp du mécanisme opérationnel de coordination (MOC) à Gao faisant au moins 47 morts et 115 blessés selon le gouvernement.

 

Les patrouilles mixtes du MOCLes patrouilles mixtes du MOC

 

“La détonation était très forte. Au point que nos maisons en ont tremblé et l’électricité interrompue”, affirme un habitant au quartier Château.

 

Selon plusieurs témoins, il s’agit d’un attentat contre le camp du mécanisme opérationnel de coordination (MOC), un dispositif de l’accord de paix qui devait organiser le démarrage des patrouilles mixtes regroupant groupes armés, l’armée malienne et les forces internationales. ”C’est un kamikaze à bord d’une voiture qui est parvenu à s’introduire dans le camp. Son corps déchiqueté est devant le camp “, affirme un jeune patrouilleur qui s’est rendu sur les lieux quelques minutes après l’explosion. Les victimes sont toutes des combattants qui devraient prendre part aux patrouilles mixtes.

 

“Ça ressemble fort à un attentat terroriste”, selon le porte-parole du ministère de la défense.

“Le véhicule du kamikaze était aux couleurs des voitures du MOC. C’est ainsi qu’il a réussi à pénétrer dans le camp et s’est explosé”, explique une source sécuritaire. Selon des sources concordantes, au moins 47 personnes ont été tuées et 115  blessés. Il y avait près de 600 combattants à l’intérieur du camp au moment de l’explosion. Les victimes  sont toutes des combattants qui devraient prendre part aux patrouilles mixtes.  Les lieux sont actuellement bouclés par l’armée malienne et les forces internationales.

 

Le site où s’est déroulé l’attentat avec plusieurs victimesLe site où s’est déroulé l’attentat avec plusieurs victimes

 

L’attentat n’a pas encore été revendiqué. A Bamako, le gouvernement vient de décréter trois jours de deuil national sur l’ensemble du territoire. Le Ministre de La Défense, Abdoulaye I. MAÏGA, à la tête d’une délégation se rend à Gao

Le camp du MOC est situé vers la sortie de la ville, en direction d’Ansongo. Son démarrage effectif a suscité plusieurs remous au sein des groupes armés dont certains se sentaient exclus.

 

Aboubacar DICKO

 

 

 

Maliweb.net (Mali)

 

 

 

A lire aussi:

 

MALI – 27ème Sommet Afrique/France : Promesse tenue !

 

MALI – Septentrion malien : l’armée s’enlise, les populations s’interrogent

 

MALI – Processus de paix: L’ONU aussi soupçonne une complicité entre des groupes signataires et les terroristes

 

MALI – Renouvellement du mandat de la MINUSMA : Les recommandations de Ban ki-Moon pour répondre à la menace terroriste

Commentaires