BENIN – Dialogue social : De nouvelles exigences des syndicalistes

 

Abdoulaye Bio Tchané, porte-parole du gouvernementAbdoulaye Bio Tchané, porte-parole du gouvernement

Une avancée mais toujours des insatisfactions et un prochain round pour jeudi prochain. De retour hier à l’Infosec à la table des négociations, Gouvernement et Syndicats se sont donné la chance de faire le tour d’horizon de la plateforme revendicative et d’être fixés sur les points d’achoppements. Cette fois-ci, le plus important d’entre eux a pour nom : actualisation des revendications au vu de ce qui s’est passé ces dernières semaines.

 

En effet, si les leaders syndicalistes ont noté, ces derniers mois, des satisfactions partielles en ce qui concerne leurs doléances notamment dans le secteur de la santé et de l’éducation, ils disent être restés sur leur faim puisque le gouvernement a manqué de prendre en compte les plus récentes. A ce sujet, Paul Issè Iko, Sg de la Cstb a indiqué que des compléments de revendications pour une actualisation tant dans le secteur de la santé que dans le secteur de l’éducation seront présentés jeudi prochain au gouvernement. De même, a-t-il ajouté qu’il reste le secteur du développement rural, de la Justice qui n’ont pas été évoqués par les deux parties.

 

Mais, comme pour dire que cette rencontre avec les Syndicalistes valait la peine, à la sortie des longues heures de dialogue, le porte-parole du gouvernement, le ministre D’Etat, Abdoulaye Bio Tchané a balayé tout doute sur de prochaines solutions satisfaisantes pour tous les secteurs. Et si, les partenaires sociaux ont souhaité, d’après le ministre d’Etat prendre du temps pour bien internaliser les réponses apportées par le Gouvernement, il n’en demeure pas moins, a-t-il noté que les deux parties sont satisfaites. Seulement, très prudent sur la suite des événements, Noël Chadaré, le Sg de la Cosi insiste à ce que, à la prochaine rencontre, le gouvernement intègre dans son document, les revendications les plus actuelles et leur dise à quel niveau ils sont parvenus. C’est dire que pour le gouvernement et les syndicalistes, jeudi prochain, sera non seulement très attendu mais peut-être décisif.

 

Angelo DOSSOUMOU

 

 

 

Source : http://www.fraternitebj.info

 

Fraternité (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Promotion du dialogue interreligieux : Samuel Dossou-Aworet prend les devants

 

BENIN – Réformes du système partisan : Houngbédji sonne l’heure des fusions

Commentaires