CÔTE D’IVOIRE – Amon Tanoh : « Les mutineries d’une frange de la troupe ne sauraient remettre en cause le constat que….»

Le ministre ivoirien des Affaires étrangères Amon Tanoh a pris part à la réunion du Conseil de sécurité de l’Onu sur la Côte d’Ivoire tenue le mercredi 8 février 2017.

 

188698d74f669da43f3b0cc597e80fc0_L

 

À cette tribune, il a fait remarquer que la Côte d’Ivoire a renoué avec la paix et la sécurité et que les mutineries ne sauraient contrarier cette dynamique.

 

« La Côte d’Ivoire est un pays en paix et en sécurité. Les mutineries d’une frange de la troupe, fondées sur des revendications corporatistes anciennes, ne sauraient remettre en cause ce constat. Elles ont cependant permis au Gouvernement d’accélérer, notamment par la formation et une plus grande discipline, la professionnalisation nécessaire de l’Armée et des Forces de sécurité, avec l’entrée en vigueur de la Loi de Programmation militaire et des forces de sécurité intérieure.

 

Les premières décisions prises dans ce cadre, notamment la nomination de nouveaux responsables à tous les échelons de nos Forces de défense et de sécurité ainsi que l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos soldats, transformeront durablement leur quotidien et leurs capacités.

 

Le Président de la République, qui a pris toute la mesure de ces évènements, s’emploie chaque jour à en résoudre les causes profondes. Ces mesures viennent également parachever l’ambitieuse réforme du secteur de la sécurité, et consolider les acquis du processus de DDR, que notre pays a courageusement mené à bon terme dans un délai record et financé à plus de 70% », a déclaré Amon Tanoh.

 

Abdoulaye Touré

 

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Jusqu’où ces militaires mutins ivoiriens qui terrorisent iront ? Plaidoyer pour un langage de vérité

 

ISRAËL GUEBO: Face aux menaces sur les médias en Côte d’Ivoire : revenir aux règles de base du journalisme

 

MUSIQUE – Pas vente à Abidjan pour ses CD sans sticker : le Burida prévient Serges Kassy

 

Temps d’incertitudes en Côte d’Ivoire

Commentaires