MALI – PROCESSUS DE PAIX: A Kidal, les ex-rebelles protestent contre la nomination du nouveau gouverneur

En principe, c’est ce samedi que doit avoir lieu l’installation de l’autorité intérimaire dans l’Adrar des Ifoghas. À la dernière minute, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), qui règne en maître absolu à Kidal, a changé de fusil d’épaule. En cause, la nomination d’un proche du Gatia, groupe armé d’autodéfense favorable à l’unité du Mali, comme gouverneur.

 

Patrouille des combattants de la CMA à KidalPatrouille des combattants de la CMA à Kidal

 

À Bamako, autorités maliennes et représentants de la communauté internationale s’étaient retrouvés à l’aéroport Modibo Keïta où les choses ont commencé à prendre une autre tournure, selon un membre de la délégation. Après une réunion entre membres de la délégation, l’événement a été annulé, ou du moins “reporté” en attendant d’autres consultations qui doivent avoir lieu aujourd’hui même.

 

En cause, la nomination de Sidi Mohamed Ag Ichrach, un proche du groupe armé d’autodéfense Gatia, à la tête du gouvernorat de la ville. C’est cette décision jugée “unilatérale” du gouvernement que déplore la CMA pour qui le choix du gouverneur doit être fait “sur consultation de toutes les parties.

 

Depuis la signature de l’accord de paix en 2015, la CMA et le Gatia se disputent la paternité de la région de Kidal.

 

Aboubacar Dicko

 

 

Maliweb.net (Mali)

 

 

 

A lire aussi:

 

MALI – RAVEC: des milliers de jeunes risquent d’être disqualifiés au recrutement dans l’armée

 

MALI – 27ème Sommet Afrique/France : Promesse tenue !

 

MALI – Septentrion malien : l’armée s’enlise, les populations s’interrogent

 

MALI – Processus de paix: L’ONU aussi soupçonne une complicité entre des groupes signataires et les terroristes

 

MALI – Renouvellement du mandat de la MINUSMA : Les recommandations de Ban ki-Moon pour répondre à la menace terroriste

Commentaires