ALEXANDRE DUMAS – Des lettres comme des racines : une légende de la littérature mondiale

Célébrissime écrivain français, Alexandre Dumas a une histoire personnelle qui ne cessera d’interpeller le monde par rapport au présent et à l’avenir. Tant par ses origines que par son parcours et son immense œuvre.

 

Général Dumas

Acteur majeur de la révolution française, le Général Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, dit le Général Dumas, fut en effet le premier descendant Afro-antillais ayant accédé à ce grade dans l’armée française. Né d’une esclave d’origine africaine du nom de Marie-Cessette Dumas et d’un noble de l’époque, le Marquis Alexandre Antoine Davy de La Pailleterie, originaire de Normandie mais installé à Saint-Domingue.

 

A son tour, le Général Dumas avec Marie-Louise-Élisabeth Labouret va donner naissance à l’auteur du fameux roman Les trois mousquetaires paru en 1844. L’écrivain français, Alexandre Dumas, dont la plume et le nom sont tout aussi connus que ses romans cultes est en effet le fils d’un déjà célébrissime général français de son époque, en l’occurrence Thomas Alexandre Dumas. Ce Général, né en Haïti qui était anciennement appelé Saint-Domingue ; n’a pas produit qu’Alexandre Dumas père et son fils comme grands écrivains. Il eut aussi dans sa descendance, Adolphe François Henry Bauër dit Henry Bauër, un fils naturel d’Alexandre Dumas issu de sa liaison avec une juive allemande nommée Anna Bauër. Et qui fut écrivain et journaliste.

 

L'écrivain Alexandre Dumas (Photo Wikipédia)L’écrivain Alexandre Dumas (Photo Wikipédia)

Alexandre Dumas Davy de La Pailleterie naquit à  Villers-Cotterêts en Seine-Maritime le 24 juillet 1802. Il n’aura pas longtemps connu son père qui disparut bien plus tôt. Mais il gardera de lui un souvenir très affectif et admirateur. Dès ses trois ans, ce fut sa mère qui entreprit son éducation. Plusieurs sources attestent qu’elle n’eut pas du tout une vie facile, en raison de la haine viscérale que le Général Napoléon nourrissait déjà à l’égard de son époux, feu le Général Dumas.

 

Mais bien souvent, c’est dans l’adversité que se forgent les grands destins, et à force de travail. Ce sera le cas du jeune Alexandre Dumas, fort heureusement. Ce fut à neuf ans qu’il put entrer au collège de l’Abbé Grégoire à Villers-Cotterêts. Alexandre Dumas n’eut même pas la chance d’effectuer des études secondaires. Contraint par les vicissitudes de la vie de changer le cours de son destin scolaire avant terme. Il bénéficia cependant de l’encadrement et de la constante sollicitude de l’Abbé Louis Chrysostome Grégoire, vicaire de Villers-Cotterêts et par ailleurs directeur du collège qui porte désormais son nom. Le nom déjà si célèbre de son père, le Général Dumas, presque vénéré en ces temps, lui servit néanmoins à quelque chose. En ce sens qu’il lui entrouvrit des portes.  Dès l’âge de treize ans, quand il quitta le collège en 1813, il lui fallut travailler très tôt afin d’aider sa mère qui se dévouait pour lui. Alors, il s’engagea d’abord comme coursier dans une étude de notaire. Puis il continua à étudier en autodidacte et se mit à écrire. La rencontre avec Alphonse de Leuven lui servit de nouveau déclic. Avec ce dernier auprès de qui il fit son initiation à la poésie, ils produisirent beaucoup de vaudevilles.

 

Les trois mousquetaires

Ce fut finalement en arrivant à Paris que la célébrité et l’admiration que les gens avaient pour son père, le général Dumas, lui fut d’une bien grande utilité. Beaucoup s’évertueront à le lui témoigner ainsi qu’on le ferait volontiers aux descendants de ceux qui marquent de façon positive leur époque. Dès 1822, Alexandre Dumas monta donc à Paris, comme c’était de tradition pour beaucoup de jeunes français. Les mains protectrices ne manquèrent donc pas, à l’instar de celle du peintre afro-guadelopéen Guillaume Guillon Lethière, auteur de la peinture de Le Serment des Ancêtres ou celle du Général Dermoncourt,  l’ancien Aide de camp de son père. Ce fut dans ce contexte que le Général Foy recommanda au duc d’Orléans – lequel deviendra roi Louis-Philippe – qui engagea le jeune Alexandre Dumas en guise de secrétaire.

 

 

Alexandre Dumas ne tarda pas à se révéler à Paris. Déjà doté d’une excellente et impressionnante calligraphie, et grand passionné d’histoire et de littérature devant l’éternel, son talent va alors s’épanouir pleinement. Du théâtre aux romans-feuilletons en passant par les romans historiques dont les plus connus sont Les Trois Mousquetaires et Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas fut un écrivain prolifique. Mais aussi un écrivain engagé, notamment contre Louis-Napoléon Bonaparte en souvenir de son père. Ou contre des préjugés de couleur dont il avait fait l’objet. Car, même lointaines, les origines négro-africaines d’Alexandre Dumas sautaient aux yeux de ses concitoyens.

 

le-comte-de-monte-cristo-506851

Alexandre Dumas disparut le 5 décembre 1870, chez son fils à Puys. Un décès qui intervint après qu’il fut victime d’un accident vasculaire qui lui paralysa le corps de moitié. Admis comme Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur, ce fut à l’occasion du bicentenaire de sa naissance que ses restes furent transférées au Panthéon le 30 novembre 2002.

 

Alexandre Dumas aura laissé un héritage riche et complexe à déchiffrer au monde. Non seulement à travers son immense œuvre, mais aussi l’idée qu’il se faisait de ses origines et de son appartenance au monde ou tout simplement au genre humain. En devenant une légende de la littérature, beaucoup de gens avaient presque, au fil du temps, tendance à oublier même qu’Alexandre Dumas était ce qu’on appelle pudiquement un « homme de couleur » en Occident. Jusqu’au moment où en 2013 dans le film Django Unchained de l’Américain Quentin Tarantino est venu le rappeler au monde. Et plus récemment encore, avec l’entrée de l’écrivain d’origine haïtienne, Dany Laferrière, à l’Académie française. Le deuxième Noir à la suite de Léopold Sédar Senghor à y être élu, et en lieu et place du fauteuil numéro 2 qu’occupa en son temps le célèbre auteur de De l’esprit des lois, Montesquieu, mais aussi le fils d’Alexandre Dumas, dit Alexandre Dumas fils.

 

Le célébrissime Alexandre Dumas, avec ses productions de plus de 150 romans, essais ou pièces de théâtre demeure l’écrivain au monde le plus adapté au cinéma. Il restera aussi un trésor pour toute l’humanité au-delà de la couleur de sa peau et des préjugés dont il se moquait. Ce qui est un excellent pied de nez à son histoire personnelle et une belle leçon pour l’histoire de l’humanité tout simplement.

 

Par Jean Kebayo

 

 

 

A lire aussi:

 

MAROC – Mehdi Ben Barka : la disparition d’un grand combattant tiers-mondiste toujours en points de suspension

 

CLIMAT – Enjeux du sommet sur les changements climatiques de Paris

 

MUSIQUE – Miriam Makeba : Quand la musique devient une arme de combat

 

Daniel Jonas Rano : « Je définis la créolitude comme « identité et spécificités d’une culture afro-créole »

Commentaires