BENIN – Communiqué de presse de la Coalition pour la Défense de la démocratie au Bénin (CDD-BENIN)

 

De gauche à droite, les anciens Présidents Boni Yayi et Nicéphore Soglo, deux des têtes de pont de la Cdd-Bénin

La Coalition pour la Défense de la Démocratie au Bénin (CDD-Bénin) s’est réunie ce vendredi 03 août 2018, au siège du parti FCBE, à Cotonou.

Plusieurs sujets de grande préoccupation nationale étaient au cœur des trois (03) heures d’échanges. Il s’agit de :

– La situation socioéconomique nationale marquée notamment par la faim, la pauvreté, la misère, le chômage, la destruction du tissu social et économique, la cherté de la vie, la hausse des prix des produits de première nécessité, la pression fiscale, la déscolarisation, l’augmentation des taxes et impôts, le climat des affaires délétère (peu propice au développement des affaires), le ralentissement économique préjudiciable au cadre macroéconomique et à la viabilité du budget de l’Etat face à la folle course à l’endettement ;

– Les incertitudes politiques relatives à l’exigence de l’actualisation de la Liste Electorale Permanente Informée (LEPI) issue du RENA et son évaluation (audit) par un cabinet international indépendant, à bonne date ;

– L’instrumentalisation des institutions de la République dont l’Assemblée nationale avec l’adoption, à la hâte, de lois électorales et pénales taillées sur mesures et contraires à l’expression des libertés et à la démocratie ;

– La décision du chef de l’Etat de renoncer à l’organisation du référendum sur la révision de la Constitution ;

– La restriction des espaces d’expression avec la fermeture de « La Nouvelle Tribune » et la poursuite du piratage de la fréquence de la radio Soleil Fm ;

– La condamnation arbitraire de Laurent Mètongnon et ses co-accusés ;

– Le sort réservé par la justice politique de Talon aux quatre étudiants arrêtés au tribunal de Cotonou par la police politique de Talon ;

– La persécution des députés de la minorité parlementaire suite à leur vote contre la proposition de loi portant modification de la Constitution ;

– La poursuite de la purge au sein de l’opposition avec des chantages politico-judiciaires ;

– Les décisions partisanes et dangereuses de la Cour constitutionnelle ;

– Le fonctionnement de la CDD-Bénin et ses activités…

Sur chacun de ces points décryptés, la CDD-Bénin, consciente de la tension extrême qui pèse sur tout le pays, a formulé d’importantes résolutions et recommandations, à l’issue de ses travaux.

En effet, le contrat social et républicain nécessaires au vivre ensemble est complètement en panne. Les valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de justice et de fraternité sont bafouées.

La réduction sensible de l’espace démocratique, la multiplication inquiétante de violations des Droits Humains et de la Constitution, la vassalisation de l’Assemblée nationale, de l’appareil judiciaire et de la HAAC et la traque contre les travailleurs, les plus pauvres, les jeunes, les femmes vulnérables, les enseignants et les opposants ne sont pas de nature à apaiser les esprits.

En même temps, la souffrance de la population s’aggrave au fur et à mesure de l’exécution des réformes mal pensées et destinées à piller le trésor public au profit du clan minoritaire au pouvoir. Le peuple est sacrifié sur l’autel des intérêts individuels défendus par un régime dictatorial et totalitaire, un appareil policier adepte de la terreur, du mensonge d’Etat et de la propagande systématique pour tenter de manipuler le peuple.

Les incertitudes engendrées par cette situation continuent de nourrir la psychose générale hypothéquant ainsi toutes les perspectives de développement à court, moyen et long terme de notre pays.

La CDD-Bénin invite tous les militants, militantes et sympathisants de toutes ses organisations sociales, syndicales et politiques membres à la mobilisation générale pour la résistance, afin de sortir le Bénin de sa situation actuelle.

La CDD-Bénin les appelle à se tenir prêts à affronter la dictature autocratique de Patrice Talon, afin de restaurer la démocratie et l’Etat de droit, gage d’un Bénin uni, libre, solidaire, juste, épanoui, fraternel et prospère.

Enfin, la CDD-Bénin exhorte tous les Béninois de l’intérieur et ceux de la diaspora, épris de paix et de justice, à rester vigilants et éveillés, en vue de déjouer les différents plans machiavéliques de Patrice Talon et son clan.

 

Fait à Cotonou, le 3 août 2018

 

LA COALITION POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIE AU BENIN (CDD-BENIN

 

 

Le . Par La rédaction.

Commentaires