FOOTBALL – Pourquoi les fédérations africaines n’aiment-elles pas les entraîneurs africains ?

 

Stephen-Keshi.jpg.pagespeed.ce.V2tL2kU9wY

 

Le football africain a manifestement un problème avec les entraîneurs africains. Et il faut aller bien au-delà de l’insuffisance numérique des techniciens du continent jusque-là alléguée pour diagnostiquer ce problème. C’est à croire que les fédérations africaines de football ont une peur panique des Africains, sélectionneurs de football. Et pour cause…Les équipes nationales africaines qui sont entraînés par des sélectionneurs africains peuvent se compter sur les doigts d’une main.

 

Rabeh_Saadane

 

Les entraîneurs africains sont aussi capables de faire sinon des prouesses du moins aussi mieux que leurs homologues occidentaux. Si et seulement si les fédérations mettaient à leur disposition les moyens et l’engagement dont elles font montre quand il s’agit d’entraîneurs occidentaux et expatriés.

 

Le Nigerian Stephen Keshi a fait remporter la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2013 à son équipe des Super Eagles du Nigeria face à la quasi-totalité des sélections africaines dirigées par des entraîneurs occidentaux. L’Algérien Rabah Saâdane en son temps a conduit lui aussi pour la première fois l’Algérie à une phase finale des Jeux olympiques en 1980. Et cela après avoir mené les Juniors à la Coupe du monde du Japon des moins de 20 ans. Il aura été entraîneur de l’équipe nationale d’Algérie plusieurs fois (1981-1982, 1984-1986, 1999, 2003-2004 et 2007) et mener les Fennecs d’Algérie à trois Coupes du monde (1982, 1986 et 2010). Pourtant, ces exemples sont loin d’inspirer les fédérations africaines.

 

Pourquoi les fédérations africaines n’aiment-ils pas les entraîneurs africains ? Le débat africain est ouvert. A vos commentaires !

 

 

 

La Rédaction
 

Les règles du débat sont simples et immuables: pas d’insultes, pas de propos violents, xénophobes, discriminatoires, racistes ou diffamatoires, pas de porno, pas de publicité; rien que des débats, quels que soient votre bord politique ou vos convictions. Quiconque les transgresse sera banni sans autre forme de procès.

Vous pouvez aussi proposer des sujets ou thèmes à La Rédaction à soumettre à débat aux lecteurs. Pour cela, adressez-nous votre sujet à : courrierdesafriques@gmail.com. La rédaction vous remercie d’avance.

 

 

A lire aussi:

 

LANGUES AFRICAINES – Que faut-il faire pour vulgariser le Swahili, la langue officielle de l’Afrique?

 

ETATS-UNIS D’AFRIQUE – Croyez-vous à ce rêve des peuples africains ?

 

FRANC CFA – Quand les pays africains doivent-il s’en affranchir?

 

UNION AFRICAINE – Qu’attendez-vous de cette institution aujourd’hui ?

 

LA CULTURE EN AFRIQUE – Que faut-il faire pour en tirer le meilleur profit ?

 

 

Commentaires