FRANC CFA – Quand les pays africains doivent-il s’en affranchir?

 

argent-PHOTO-597x374

 

Ces derniers temps, l’Afrique francophone a brisé le tabou sur la gestion de sa monnaie, à savoir le franc CFA. Toujours tributaire de la France sur sa politique monétaire, le sujet a constitué pendant longtemps un tabou pour les pays concernés. Mais maintenant, aussi bien parmi des chefs d’Etat que la société civile, ils sont de plus en plus nombreux les Africains à parler ouvertement de la nécessité pour les pays anciennement colonies françaises de se libérer d’une monnaie qui limite leur souveraineté. Car, c’est un euphémisme de dire que les pays qui continuent à faire usage de ce fameux franc dit des « Colonies » n’ont manifestement aucun contrôle sur leur monnaie. Certains ont beau évoquer l’avantage que cela présente qu’il soit arrimé à l’Euro et par conséquence sous tutelle de la France, cet argument ne fait plus recette. Quand on sait que les autres pays africains qui ont leur propre monnaie ne se portent pas plus mal que bon nombre de pays de l’espace franc CFA.

 

Lors d’un Forum économique au Maroc, le président Roch Kaboré du Burkina Faso a notamment déclaré : «C’est un gros défi lancé aux présidents de réfléchir pour qu’ensemble nous puissions avoir une monnaie. Cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance d’avoir une politique monétaire propre à nous et non pas attelée à une autre monnaie telle que l’Euro». Ces propos rejoignent ceux du président tchadien Idriss Déby Itno qui n’a jamais caché la nécessité pour les pays concernés par le franc CFA de sortir de ce carcan colonial pour battre leur propre monnaie. Il y a quelque temps déjà, au cours d’un entretien, le président tchadien s’interrogeait : « Pourquoi cette monnaie n’est pas convertible. Pourquoi tous les échanges passent par la Banque centrale de la France. Qu’est-ce que nous gagnons en mettant nos ressources dans des comptes d’opérations ? Quel est le taux d’intérêt que nous gagnons ? ». Autant de questions sur lesquelles les économistes africains tout comme français devraient apporter des réponses pour éclairer la lanterne du public.

 

La question n’est plus aujourd’hui de savoir si les pays africains doivent se débarrasser du franc CFA, mais plutôt à quel moment. FRANC CFA –  Quand les pays africains doivent-il s’en affranchir? Le débat africain est ouvert. A vos commentaires !

 

 

 

La Rédaction
 

Les règles du débat sont simples et immuables: pas d’insultes, pas de propos violents, xénophobes, discriminatoires, racistes ou diffamatoires, pas de porno, pas de publicité; rien que des débats, quels que soient votre bord politique ou vos convictions. Quiconque les transgresse sera banni sans autre forme de procès.

Vous pouvez aussi proposer des sujets ou thèmes à La Rédaction à soumettre à débat aux lecteurs. Pour cela, adressez-nous votre sujet à : courrierdesafriques@gmail.com. La rédaction vous remercie d’avance.

 

 

A lire aussi:

 

LANGUES AFRICAINES – Que faut-il faire pour vulgariser le Swahili, la langue officielle de l’Afrique?

 

ETATS-UNIS D’AFRIQUE – Croyez-vous à ce rêve des peuples africains ?

 

FRANC CFA – Quand les pays africains doivent-il s’en affranchir?

 

UNION AFRICAINE – Qu’attendez-vous de cette institution aujourd’hui ?

 

LA CULTURE EN AFRIQUE – Que faut-il faire pour en tirer le meilleur profit ?

Commentaires