LANCEMENT DE L’AFRICAN ECONOMIC PLATFORM DU 20 AU 22 MARS : Ouattara, Kenyatta et Déby parmi les personnalités attendues à Maurice

Les noms de plusieurs chefs d’État et de gouvernement africains sont cités parmi ceux qui seront présents à Maurice à l’occasion du lancement de l’African Economic Platform par l’Union africaine à Maurice, du 20 au 22 mars

 

alassane_rielto_copy (1)

Parmi les personnalités les plus citées figurent le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, le président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta, le Premier ministre de l’Ethiopie, Hailemariam Desalegn, ainsi qu’Idriss Déby, le président du Tchad, qui assure également la présidence de l’Union africaine. Le nom du milliardaire nigérien Aliko Dangote est également cité parmi les invités.

 

L’African Economic Platform a été lancée officiellement lors du 27e sommet de l’Union africaine à Kigali. Cette plateforme réunira les chefs d’État, les capitaines de l’industrie ainsi que des universitaires africains afin de discuter de l’avenir du continent africain et des mesures pratiques qui doivent être prises en vue de la mise en œuvre des priorités définies dans l’agenda 2063, adopté par les chefs d’État africains.

 

À Maurice, le ministère des Affaires étrangères travaille activement sur l’organisation de la conférence qui placera Maurice au cœur de la stratégie économique du continent africain. Les objectifs de la plateforme s’établissent comme suit :

 

(1) Favoriser des dialogues constructifs avec de multiples parties prenantes autour de thèmes communs pour l’Afrique et dirigés par des Africains et influencer la politique continentale en engageant directement avec les dirigeants africains sur des questions d’intérêt commun ;
(2) Établir des priorités et des plans multi-pays et plurisectoriels pour entreprendre une action commune avec des mécanismes de suivi clairs ;
(3) Œuvrer en collaboration avec les dirigeants africains pour éliminer les obstacles politiques à l’activité des entreprises en Afrique ; accroître l’attractivité du continent du point de vue des investissements ; favoriser la mise en œuvre des stratégies de diversification économique et d’industrialisation, ainsi que la mobilisation de ressources nationales et celles venant d’autres sources;
(4) Plaider en faveur de l’élimination d’obstacles à la communication et à la circulation fluide des biens, des personnes et des services sur le continent ; créer des plateformes communes pour l’articulation de positions africaines communes sur des questions mondiales et accroître la sensibilisation internationale au rôle émergent de l’Afrique dans les affaires mondiales ;
(5) Tirer parti du potentiel de la diaspora africaine à participer à l’intégration et au développement de l’Afrique et à faire le plaidoyer dans ce sens ;
(6) Soutenir les efforts de mobilisation des ressources nationales pour appuyer la mise en œuvre des actions prioritaires définies par l’AEP dans le cadre de l’agenda 2063 ;
(7) Être le moteur de la mise en œuvre des politiques de croissance inclusive.

 

 

 

Source : http://www.lemauricien.com

 

Le Mauricien (Maurice)

 

 

A lire aussi:

 

MAURICE – TOURISME : Le nombre de visiteurs progresse de 8,2 % avec 91 384 arrivées

 

MAURICE/CHINE : Gurib-Fakim, « Faire les choses différemment avec la Chine »

Commentaires