LIVRE – Origine commune de l’Egyptien ancien, du Copte et des langues négro-africaines modernes : Introduction à la linguistique historique africaine

Depuis quelques années, les études concernant les langues africaines font des progrès notables. Aux premiers travaux de Cheikh Anta Diop, Théophile obenga nous propose son introduction à la linguistique historique africaine parue il y a quelques années déjà, aux Editions L'Harmattan.

 

AFRIQUE OBENGA 2 006

 

Toutes les langues négro-africaines modernes appartiennent à un ancêtre commun. Avec méthode, rigueur et des exemples foisonnants de comparaisons pris dans les langues africaines et dans l’égyptien ancien, ce savant congolais, disciple de Cheikh Anta Diop, égyptologue et linguiste nous le démontre.

 

Dans son livre Origine commune de l’Egyptien ancien, du Copte et des langues négro-africaines : modernes Introduction à la linguistique historique africaine,

 

Livre Obenga PHOTO complet

Théophile Obenga a suffisamment bien traité de ce sujet pour qu’on puisse revenir là-dessus ; depuis le colloque de 1974 au Caire dont voici deux des déclarations qui en disent long :

 

  • Le Professeur Vercouter a déclaré que, pour lui, l’Égypte était africaine dans son écriture, dans sa culture, et dans sa manière de penser.
  • Le Professeur Leclant a reconnu ce même caractère africain dans le tempérament et la manière de penser des Égyptiens

Ici, africain veut dire noir, nègre. Ainsi, la civilisation pharaonique appartient en totalité au monde culturel négro-africain. L’Egypte pharaonique n’était pas sémitique encore moins indo-européenne dans son écriture, dans sa culture et dans sa manière de penser : elle était africaine, comme la Nubie, l’Abyssinie, Zimbabwe, Ghana, Bénin (Yoruba), bref comme toutes les autres civilisations bâties autrefois sur le continent africain par des Noirs africains.

 

Une nouvelle page de l’historiographie africaine a donc été écrite au Caire, en 1974. L’égyptologie et les autres études africaines ou « africanistes » doivent le savoir clairement.

 

Théophile Obenga qualifie, et à juste titre d’ailleurs, l’Afro-asiatique de véritable mythe linguistique et d’illusion scientifique. Ces dernières années, les avancées en matière de philologie africaine ne font que confirmer ce que les Cheikh Anta Diop, Théophile Obenga et autres avaient déjà découvert.

 

Titre : Origine commune de l’Egyptien ancien, du Copte et des langues négro-africaines modernes: Introduction à la linguistique historique africaine

 

Auteur : Théophile Obanga

Broché: 402 pages

Editeur : Editions L’Harmattan, mai 2000

Langue : Français

ISBN-10: 2738413471

ISBN-13: 978-2738413475

Format: 23,8 x 15,2 x 3,4 cm

 

 

Par Serge-Félix N’Piénikoua

 

 

A lire aussi:

 

FLORENT COUAO-ZOTTI, ECRIVAIN : «Un bon président en Afrique devrait, au terme de ses deux mandats, laisser place à son successeur »

 

Affaire Kamel Daoud (Par Tahar Ben Jelloun)

 

LIVRE – Le Sénégal côté coeur: Dictionnaire insolite du Sénégal

 

LIVRE – Lille-Conakry, un voyage littéraire des plus réussis

 

LIVRE – De Dakar à Paris, un voyage à petites foulées

 

Commentaires