RD CONGO – RÉPARTITION DES POSTES MINISTÉRIELS : Chaudes empoignades entre Majorité présidentielle et Rassemblement

Mardi, c’était la trêve au Centre interdiocésain où se tiennent les travaux sur l’arrangement particulier à l’Accord du 31 décembre 2016. Cependant, cette journée a été mise à profit pour régler certains détails techniques dans la composition du gouvernement de transition, dont la direction sera confiée, selon l’Accord de la Saint-Sylvestre, à un Premier ministre issu du Rassemblement. Un groupe de travail restreint a été mis en place pour traiter de la question sensible de la répartition des postes ministériels.

 

discutioins majorit-rassemblement_200_200

Des sources concordantes font état d’intenses discussions entre des délégués de la Majorité présidentielle (MP) et ceux du Rassemblement. A la base, la répartition des postes ministériels régaliens entre les délégués au Centre interdiocésain pose problème.

 

Les mêmes sources rapportent que les délégués de la MP ne sont pas prêts à céder les ministères qu’ils jugent régaliens, notamment la Défense, les Affaires étrangères, l’Intérieur et les Finances. Ce qui n’est pas de l’avis du Rassemblement, plutôt favorable à un partage équitable et équilibré des postes ministériels.

Est-on parvenu à un compromis au terme de la réunion d’hier mardi ? C’est le souhait de tout le monde.

 

Dans tous les cas, c’est aujourd’hui mercredi que le groupe de travail mis en place à ce effet est censé présenter, devant la plénière, les conclusions de ses délibérations. Sans doute, l’avis de la plénière pourrait faire évoluer le débat dans le bon sens.

Selon le site d’informations en ligne politico.cd, la Cenco a dit n’avoir pas noté de graves divergences dans le débat au sein de ce groupe de travail.

 

De l’avis de M. l’abbé Masengana, secrétaire général adjoint de la Cenco, cité par la même source, tout est fait dans le but « de mettre une équipe gouvernementale qui tienne compte de toutes les composantes politiques et qui soit la plus inclusive possible ».

 

Au Centre interdiocésain, la journée de mercredi est consacrée à l’audition du rapport du groupe de travail sur la répartition des postes ministériels et les échanges autour de la présidence du Conseil national de suivi de l’Accord que le Rassemblement continue à revendiquer en vertu d’une disposition pertinente de l’Accord du 31 décembre 2016. Ce qu’a confirmé d’ailleurs Delly Sesanga, coordonnateur de l’Alternance pour la République, cité par la même source.

 

On se rappelle que le 26 janvier 2017, deux jours avant la suspension des travaux sur l’arrangement particulier, les délégués du Centre interdiocésain s’étaient mis d’accord sur une clé de répartition entre les composantes pour un gouvernement de 53 membres, telle que reprise ci-dessous.

 

Clé de répartition au gouvernement entre composantes

 

Composantes Min. VM. Total
Majorité présidentielle 18 3 21
Rassemblement 13 3 16
Opposition politique signataire UA 8 3 11
Opposition républicaine 2 1 3
Société civile signataire UA 1 0 1
Société civile non Signataire 1 0 1
Total 43 10 53

 

 

Par Le Potentiel

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO – KATUMBI EN ZAMBIE : Kinshasa s’agite

 

RD CONGO-RWANDA – ENERGIE : 8 Millions d’euros pour explorer le gaz méthane du lac Kivu

 

RDC : Qu’est-ce qui se cache derrière le massacre au Kasaï central ?

 

RD CONGO – Préserver l’unité

Commentaires