UNION AFRICAINE – Qu’attendez-vous de cette institution aujourd’hui ?

 

faki-mahamat-516x316

 

La passation de service entre le nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA), le Tchadien Moussa Faki Mahamat et la présidente sortante, la Sud-africaine Mme Nkosazana Dlamini-Zuma a eu lieu le 15 mars dernier à Addis Abeba en Ethiopie, au siège de ladite institution panafricaine.

 

En effet, à l’occasion du 28ème sommet de l’UA tenu le 30 janvier dernier à Addis Abeba, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’institution avaient élu le Tchadien Moussa Faki Mahamat pour succéder la Sud-africaine Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, et le Ghanéen Thomas Kwesi Quartey à la vice-présidence.

 

Il n’est un secret pour personne que les Africains sont loin d’être satisfaits du fonctionnement et du positionnement de l’Union africaine aussi bien sur le plan continental qu’international. Et c’est le moins qu’on puisse dire à ce propos. Qu’attendez-vous de cette institution aujourd’hui ? Le débat africain est ouvert. A vos commentaires !

 

 

La Rédaction
 

Les règles du débat sont simples et immuables: pas d’insultes, pas de propos violents, xénophobes, discriminatoires, racistes ou diffamatoires, pas de porno, pas de publicité; rien que des débats, quels que soient votre bord politique ou vos convictions. Quiconque les transgresse sera banni sans autre forme de procès.

Vous pouvez aussi proposer des sujets ou thèmes à La Rédaction à soumettre à débat aux lecteurs. Pour cela, adressez-nous votre sujet à : courrierdesafriques@gmail.com. La rédaction vous remercie d’avance.

 

A lire aussi:

 

LA CULTURE EN AFRIQUE – Que faut-il faire pour en tirer le meilleur profit ?

Commentaires