RD CONGO – RÉPLIQUE DE LA CENCO À LA MP : Les Congolais sont à Dieu

Entre la Majorité présidentielle (MP) et la Cenco des piques commencent à prendre des allures insoupçonnées. Lorsque la famille politique du chef de l'Etat invite la Cenco à la « retenue » et à « laisser à César ce qui est à César » pour ne s'occuper que des affaires de la foi et de Dieu, la réplique de la Cenco est sans appel.

 

950x340-CENCO

 

Des sources de la Cenco sont formelles : « Les Congolais n’appartiennent pas à César, mais à Dieu ». Une réponse du berger à la bergère à laquelle adhère pleinement le Conseil de l’Apostolat des Laïcs catholiques du Congo (CALCC).

 

Les évêques n’ont jamais digéré la fin sans compromis des négociations entre la majorité et le Rassemblement. En privé, les évêques ont toujours accusé la Majorité présidentielle d’être de mauvaise foi, sans le dire aussi ouvertement que lorsqu’ils ont accusé le chef de l’Etat d’avoir fait entorse à l’accord en nommant Bruno Tshibala en lieu et place du Premier ministre désigné par le Rassemblement légalement constitué derrière son chef de délégation aux pourparlers ayant abouti à la signature de l’accord de la Saint Sylvestre.

 

Dans l’entendement des évêques, le chef de l’Etat les a juste utilisés pour passer le cap du 19 décembre 2016. Multipliant des ordres contradictoires avec ses délégués, le président Kabila a tiré en longueur les discussions du Centre interdiocésain jusqu’à les faire capoter. Fatigués de ménager le camp présidentiel en leur qualité de médiateur, les évêques ont opté pour la remise du rapport final de leurs bons offices au chef de l’Etat et de reprendre le chemin de leurs paroisses devenues depuis une proie facile « des pillards et autres vandales » de temps modernes.

 

Mais pour autant et comme ils en ont l’habitude à espace régulier, ils se sont clairement exprimé sur les causes du non atterrissage de l’accord de la Saint sylvestre: c’est la MP qui a violé ce compromis particulièrement celui qui a pris sur lui de nommer Bruno Tshibala Premier ministre en alors qu’il n’était pas présenté par le Rassemblement.

 

Réponse du berger à la bergère

 

Alors que la Majorité présidentielle lui demande de laisser à « César ce qui est à César », dans les couloirs de la Cenco, on ne l’entend pas de cette oreille: « le peuple de Dieu n’appartient pas à un individu ou un groupe d’individus », martèle-t-on à la Cenco. Lorsque des gens manquent à manger ou les écoles ne peuvent pas organiser les enseignements, l’Eglise est en première ligne. Là où l’Etat a démissionné, l’Eglise supplée en pour cela, elle est en droit de donner son point de vue, sans se faire prier.

 

La réponse de la Cenco est tellement limpide qu’il ne donne pas lieu à des polémiques. il ne reste plus à la MP que de retourner sur la voie de la vérité, du respect des engagements librement pris, du respect des textes, … C’est l’unique solution pour sortir le pays de la crise volontairement entretenue et voulue par la MP en n’organisant pas les élections à la fin du deuxième et dernier mandat du président Kabila.

 

Le Potentiel

 

 

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO – J. KABILA: Deux fers au feu, diplomatie de sape, anéantissement de l’opposition

 

RD CONGO – Kabila nomme Bruno Tshibala

 

RD CONGO – RÉPARTITION DES POSTES MINISTÉRIELS : Chaudes empoignades entre Majorité présidentielle et Rassemblement

 

RD CONGO – KATUMBI EN ZAMBIE : Kinshasa s’agite

Commentaires