SENEGAL – Les avocats de Khalifa Sall saisissent directement Macky Sall

Les défenseurs du maire de Dakar sont plus que jamais déterminés dans la lutte pour la libération de leur client. Ils ont adressé une correspondance au président de la République aux fins de retrait de la constitution de partie civile par l’Etat du Sénégal. Ils y dénoncent également « les immixtions de membres de l’exécutif dans le dossier ».

 

4866924_6_c562_le-president-macky-sall-a-dakar-le-16_e3753f79ee21ba8032a5c34171bdeae6-1-696x422

 

Dans les premières phrases de cette lettre que les avocats de Khalifa ont adressée à Macky Sall, on peut lire : «La première hérésie dans ce dossier est la Constitution de l’Etat comme partie civile alors que la charte fondamentale du pays consacre la libre administration des collectivités locales, notamment en son article 132.»

 

Selon les avocats du maire de Dakar, «les sorties répétées des autorités gouvernementales pour se prononcer sur le dossier en cherchant d’enfoncer leur client est une violation flagrante de la présomption d’innocence de Khalifa Sall».

 

Les robes noires demandent tout simplement à l’État d’annuler sa constitution partie civile de l’Etat et dans ce sens ils ont écrit: «Votre gouvernement, à travers l’agent judiciaire de l’Etat, s’est constitué partie civile pour le compte de l’Etat du Sénégal alors que l’article 102 de la constitution consacre la libre administration des collectivités locales. C’est la raison pour laquelle, en votre qualité de président de la République, gardien de la Constitution, nous nous adressons à votre Excellence pour attirer votre attention sur les nombreuses violations commises par l’Etat du Sénégal et sollicitons de votre autorité le retrait, de la constitution de partie civile de l’Etat

 

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL – Mimi Touré de retour à Grand-Yoff » Nous allons accélérer la transparence, la lutte contre la corruption… »

 

SENEGAL – Bilan du rassemblement de « Y’ en marre »: Fadel Barro défie le Président Macky Sall

 

SENEGAL – Décret N° 2003-101 du 13 mars 2003: Comment Abdoulaye Wade et Macky Sall « lavent » Khalifa Sall

 

SENEGAL – Réflexion : Mobilisation artificielle ou achetée, stop à l’arnaque politicienne

Commentaires