CINEMA – Nollywood débarque à Paris pour la 5e fois : 5 films en compétition

Les friands du cinéma africain vont être servis à nouveau cette année avec la 5e édition du Festival Nollywood Week 2017 qui aura lieu du 11 au 14 mai 2017 au cinéma l’Arlequin à Saint Germain des Prés dans le 6e arrondissement de Paris.

 

4c37b73d5a4828ce04734b26bb0cd7d6_L

 

Nollywood, une contraction de Nigéria et Hollywood , a propulsé le Nigéria depuis 2009 au deuxième rang des pays producteurs de film au monde après Bollywood, le cinéma indien et avant Hollywood (Américain).

Si les films nigérians envahissent l’Afrique et les USA, ils restent cependant mal connus du public européen notamment français.

 

Depuis 2013, l’association Okada Media organise ce Festival pour de vendre cette industrie cinématographique au public français parmi lequel se trouvent de plus en plus d’africains qui suivent au quotidien via les bouquets numériques africains, ces films .

Pour la 5e édition, les initiateurs proposent une sélection diversifiée, condensée de l’industrie cinématographique nigériane.

 

Les spectateurs pourront découvrir pour 39 euros et sur 4 jours, une comédie avec « Mariage à la Nigériane » de Kemi Adetiba, un drame avec « Le Dîner » de Jay FranklynJituboh, mais également le tout nouveau film « Catch Pointer » du réalisateur britano-nigérian, Walter Taylaur.

 

« Nollywood Week c’est également une compétition ! Cette année ce sont 5 films qui seront en lice pour gagner le Prix du Public sponsorisé par Angénieux, une marque d’optiques de caméras qui représente le savoir-faire à la française. Cette année encore, Angénieuxmettra à titre gracieux ses optiques à la disposition du lauréat du Prix du Public qui pourra les utiliser lors de son prochain tournage » explique dans un communiqué de presse transmis, Serge Noukoué, le directeur général du Festival.

 

Née dans les années 90, l’industrie nigériane produit près de 2000 films par an avec souvent peu de moyen et de soutien des l’État.

 

Philippe Kouhon

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Awoulaba : « symbole d’un peuple culturellement uni » reconnu par l’Unesco

 

MUSIQUE – L’artiste burkinabè Bonsa vainqueur de la 11è édition des «Syli d’or de la musique du monde»

 

MUSIQUE – Iyalat : le groupe Tibesti fait son come-back !

 

Commentaires