GUINEE – Affaire 1,250 milliard au chef de l’opposition. Baïdy Aribot réclame une enquête parlementaire : ‘’il s’agit d’un hold-up, de la corruption, le peuple a été floué’’

 

baidy (1)

 

Cellou Dalein Diallo n’en finit pas d’essuyer les critiques sévères depuis qu’il a décidé de prendre l’argent payé au chef de file de l’opposition. Les attaques les plus violentes viennent de l’opposition et de son propre camp (Bah Oury).

 

Joint vendredi dernier par Mediaguinee, le député uninominal de l’UFR à Kaloum l’honorable Baïdy Aribot a qualifié la démarche du leader de l’UFDG de  »holdup politique » contre le peuple de Guinée.

 

Pour Baïdy Aribot, « en tant qu’élu du peuple, je suis mal à l’aise face à cette situation-là. Je suis entré en politique honnête, pour être en harmonie avec moi-même et mes convictions, tant qu’il s’agit du combat que je mène pour la Guinée et les Guinéens. Je ne varie pas d’un iota par rapport à cette ligne de conduite, ce qui fait qu’aujourd’hui je suis en politique, le jour où je sortirai de là, franchement, je laisserai la politique pour faire autre chose ». Ajoutant qu’ «  Aujourd’hui, on assiste à une situation qui sort de tout entendement dans ce pays-là, c’est-à-dire que nous avons une opposition qui prétend combattre un régime et qui marchande avec le même régime pour recevoir des émoluments en toute clandestinité sans l’avis même des représentants du peuple, qui sont des députés, qui ont la charge d’autoriser les dépenses de l’Etat, qui ont la charge même de définir les contours des dépenses de l’Etat par rapport à une institution ou à un démembrement de l’Etat. Que des députés, de surcroit le chef de file de l’opposition contourne tous ces aspects-là, dans l’opacité et manque de transparence, s’offre le droit d’être doté par un montant donné par le gouvernement, je pense que c’est antinomique avec la morale politique qu’on défend, c’est antinomique avec les combats qu’on mène non seulement pour les militants mais, aussi pour l’opinion et le peuple de Guinée ».

« Si on m’avait dit que le chef de file de l’opposition avait exigé avant qu’on lui donne ces 1 milliard 250 millions [par trimestre sur 5 milliards l’an] de payer l’indemnisation des militants morts, j’aurai été fier de lui. Si on m’avait dit que le chef de file de l’opposition avait exigé avant qu’on ne verse ces indemnités, de dédommager les commerçants qui ont été victimes de pillages lors des manifestations, j’aurai été fier de lui mais que le chef de file de l’opposition négocie en catimini un montant de 50 mille euros (soit 416 millions de francs guinéens pour ses émoluments par mois), je trouve cela vraiment bas comme action politique à poser aujourd’hui sur l’échiquier de notre pays« , déplore l’ancien ministre de la Jeunesse.

 

Et de rappeler : » On a voté la loi sur le chef de file de l’opposition, c’est une vérité. Nous avons dit dans la loi au niveau de l’article 14, que les députés vont fixer les avantages liés au chef de file de l’opposition par résolution. Il n’a jamais été cas jusqu’à présent d’un quelconque avantage, montant proposé par le gouvernement à l’assemblée comme revenant au chef de file de l’opposition, que l’assemblée devrait entériner. Jamais cela n’a été fait que ce soit dans les lois de finances passées, que ce soit dans les lois de finances qu’on vient d’examiner. Donc, cela a été donné de manière encore une fois comme si c’est un holdup au détriment de l’Etat et cela a été fait dans le délit même de la loi ».

Plus loin, notre interlocuteur a menacé de demander l’ouverture d’une enquête parlementaire. « Moi député Baïdy Aribot qui sollicite aujourd’hui à l’assemblée d’ouverture d’une enquête parlementaire. Comme suivant, on le dit partout quand il s’agissait des actes posés par le pouvoir en place, il s’agit de corruption. On demandait à chaque fois une enquête parlementaire mais maintenant ça vient du côté de l’opposition, normalement la morale politique aussi exige à ce qu’on demande une enquête autour de cette affaire. Parce que c’est trop opaque. Aussi bien, il a fallu que d’autres personnes dévoilent cette affaire, que maintenant les gens viennent s’expliquer devant nous. Si ce n’était pas le cas, on aurait passé cela sous silence. Pour moi, encore une fois, il s’agit d’un holdup politique au détriment du peuple et de tous les travailleurs qui aspiraient à un changement à travers cette opposition. Parce que les travailleurs, les commerçants vivent aujourd’hui dans une situation qu’on sociale et économique qu’on connaît. Et, cette structure sur laquelle, ils pouvaient compter pour défendre leur cas se permette de tomber dans le délit financier, dans l’octroi d’un petit montant ».

 

Par Elisa Camara

 

 

Source : http://www.mediaguinee.net

 

 Media Guinée.Com (Guinée)

 

 

 

A lire aussi: 

 

Intrigues de Palais à Conakry, Game of thrones ou House of cards ?

 

FOOTBALL – CAN des cadets au Gabon : les ambitions du sélectionneur l’équipe guinéenne

 

GUINEE – Cellou Dalein à MEDIAGUINEE: « nous demandons à Bah Oury de cesser de parler au nom de l’UFDG. Il a créé son siège, c’est son affaire »

Commentaires