RD CONGO – FÉLIX TSHISEKEDI : « Nous n’imposerons pas de lieu d’enterrement »

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) maintient le rapatriement de la dépouille d’Étienne Tshisekedi pour ce vendredi 12 mai 2017.

 

funerailles etienne_200_200

Quant au lieu d’inhumation du sphinx de Limete, des concertations se poursuivent entre l’Udps et l’Hôtel de ville de Kinshasa. Mais, au micro de Top Congo Fm, radio émettant depuis Kinshasa, Félix Tshisekedi, cadre de l’Udps et président du Rassemblement, a créé la surprise. « Nous n’imposerons pas de lieu d’enterrement », a-t il dit. Une déclaration qui va dans le sens de l’apaisement à quelques jours de l’arrivée de la dépouille d’Étienne Tshisekedi à Kinshasa.

 

À l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le ton est en train de changer quant au lieu de sépulture d’Étienne Tshisekedi, décédé à Bruxelles depuis le 1er mai 2017. Apparemment, l’UDPS, son parti, n’est plus exigeant sur certains points, notamment le lieu de son inhumation.

 

« Nous n’imposerons pas de lieu d’enterrement. Nous allons ramener la dépouille au pays le 12 mai prochain. Le lieu fait polémique. Nous n’avons pas dit que nous imposerons ce lieu. A ce niveau, nous avons vu les autorités afin d’essayer de trouver un arrangement pour qu’elles nous donnent cette autorisation », a dit à Top Congo, FélixTshisekedi, le président du Rassemblement. Entre-temps, à Kinshasa, les travaux du Mausolée devant abriter la dépouille d’Étienne Tshisekedi se poursuivent. La confirmation émane du porte-parole de l’Udps, Augustin Kabuya, joint au téléphone hier dimanche par Le Potentiel.

 

Le Rassemblement en réunion à Bruxelles

 

Selon Félix Tshisekedi, « chacun (des présents) était venu pour des missions diverses, mais il y avait un débat qu’on devait avoir au niveau de l’Union européenne et ensuite, il fallait aussi avoir des discussions avec le patronat flamand ».

Contrairement aux polémiques suscitées au pays sur le choix de la tenue de cette réunion du Conseil des sages du Rassemblement à l’étranger, Félix Tshisekedi dit « ne pas voir ce qui nous interdirait de venir ici en Europe et de nous réunir d’autant plus que l’un de nous, Moïse Katumbi en l’occurrence, est interdit de rentrer au pays. Nous avons profité de notre passage ici pour le voir, le réconforter et nous réunir ensemble ».

 

Moïse Katumbi, membre du Rassemblement ?

 

« L’ancien gouverneur du Katanga s’est joint à nous le jour où j’ai convoqué la réunion du Rassemblement », indique Félix Tshisekedi qui se dit « solidaire avec les opposants qui sont dans l’impossibilité de rentrer au pays, dont Antipas Mbusa Nyamuisi ».

À ceux qui pensent que Moïse Katumbi ne fait pas partie du Conseil des sages du Rassemblement et ne pouvait pas participer à cette réunion, Félix Tshisekedi répond que « Moïse Katumbi est l’autorité morale du G7. Il n’y a jamais eu de noms. C’est toujours par composante qu’on le fait. Si Moïse Katumbi doit représenter le G7 demain, pourquoi pas ? ».

 

Quid du futur conclave du Rassemblement ?

 

Sa tenue est imminente, annonce le président du Rassemblement, il se tiendra à Kinshasa. Félix Tshisekedi indique que « ce conclave, c’est pour faire le point et voir quelles sont les options à lever ». Ce conclave doit, en principe, se tenir après les obsèques d’ÉtienneTshisekedi.

 

Le Potentiel

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO – Le gouvernement Tshibala piégé par l’absence de consensus

 

RD CONGO – LES NON-DITS DE LA SIGNATURE DE L’ARRANGEMENT PARTICULIER DU PALAIS DU PEUPLE: Des traîtres trahis

 

RD CONGO – RÉPLIQUE DE LA CENCO À LA MP : Les Congolais sont à Dieu

 

RD CONGO – J. KABILA: Deux fers au feu, diplomatie de sape, anéantissement de l’opposition

 

RD CONGO – Kabila nomme Bruno Tshibala

Commentaires