FRANCE – IMMIGRATION: la « petite blague » de Marine Le Pen sur le Bénin qui suscite polémique

 

marine-le-pen-fcfa-696x404

 

En campagne électorale pour les élections législatives en France ce mardi 30 mai à Lens pour soutenir les candidats Front national José Évrard dans la 3e circonscription et Bruno Bilde dans la 12e, la présidente du Front National, Marine Le Pen a décidé de parler de la situation des immigrés dans le département du Pas-de-Calais, une des principales portes d’entrée des immigrants clandestins en France. Et le pays trouvé par le challenger d’Emmanuel Macron lors de la dernière élection présidentielle française pour illustrer le ressentiment des autochotones dans ces régions à prédominance immigrant est tout simplement le Bénin.

 

«  À Liévin, on accueille des migrants du monde entier. Moi je suis un Français, chez lui partout en France. » Et Marine Le Pen de rebondir, hilare : «  Ici, mieux vaut venir du Bénin que d’Hénin !  » Dans l’assistance, on rigole, rapporte le journal La Voix du Nord

 

 

Des propos qui ont choqué son adversaire socialiste, maire de Liévin. Estimant que c’est mal connaître le territoire que de parler du Bénin, dont il connaît peu de ressortissants dans sa commune, Laurent Duporge rétorque : «  Pas d’immigrés en politique, pas de parachutés en politique, mais seulement des gens du territoire. Ni du Bénin ni d’Hénin… on est de Liévin !  »

 

Des propos qui ont également eu des échos du côté de la capitale béninoise où plusieurs personnes se sont indignées de la phrase de la présidente du Front national la qualifiant de « rime bête et pas si bénigne». « Pour une énième fois, elle est passée dans le décor en essayant une rime qui, compte tenu de sa ligne éditoriale ne devrait guère étonner » s’exclame Ulrich Oswald.

 

                                                                                                        Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

A lire aussi:

 

FRANCE – Mélenchon répond à Cazeneuve : « s’il y a un procès en diffamation, j’irai au procès »

Commentaires