MADAGASCAR – LUTTE CONTRE LA CORRUPTION: Haro sur les fausses déclarations de patrimoine

 

DG-BIANCO

 

Intégrité. Le directeur général du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco), Jean Louis Andriamifidy espère la sincérité de la déclaration de patrimoine de toutes les personnalités étatiques, administratives et judiciaires. Lors d’une interview vendredi, en marge de la cérémonie de remise de matériel informatique par l’ambassade de France au SAMIFIN, Jean Louis Andriamifidy a précisé « qu’une fausse déclaration de patrimoine est un délit, donc passible de sanction ».

 

Depuis l’annonce de la dernière échéance, l’appréhension d’éventuelles sanctions a poussé les hauts responsables élus et désignés à s’acquitter de ce devoir. Toutefois, la quantité ne rime pas toujours avec la qualité. Le directeur général du Bianco met ainsi en garde les rédacteurs de fausse déclaration. « Si jamais les citoyens constatent l’enrichissement illicite des hauts responsables, il peuvent déposer leurs doléances auprès des branches territoriales du Bianco », a-t-il déclaré.

 

Les branches territoriales du Bianco n’ont pas chômé depuis quelques semaines. « Même les récalcitrants de longue date ont effectué cette obligation. Et actuellement, nous recevons encore des dossiers. Ainsi, le nombre de déclarants avoisine désormais les 70% des assujettis », explique le DG du Bianco. Cette entité de lutte contre la corruption effectue actuellement un aggiornamento (réactualisation) de la liste définitive des déclarants. De là, une lettre de relance sera envoyée aux derniers récalcitrants qui disposent encore de deux mois pour s’affranchir de cette obligation. Les procès verbaux de défaut de déclaration, une fois ce délai écoulé, enclenchent la procédure de poursuite auprès de la Chaîne pénale anti-corruption (CPAC).

 

Toutefois, le Bianco tient à préciser que l’application des sanctions est un dernier recours. Les personnalités étatiques, administratives et judiciaires retardataires ont encore un délai de grâce jusqu’à fin juillet. « Nous espérons qu’on atteindra les 90% en fin juillet », a conclu Jean Louis Andriamifidy.

 

Andry Rialintsalama

 

 

 

Source : http://www.lexpressmada.com

 

L’Express de Madagascar (Madagascar)

 

 

 

A lire aussi:

 

 

MADAGASCAR – Code de la communication – Le glas sonne pour la presse et la démocratie

 

Madagascar se retire des Jeux des îles de l’océan Indien à La Réunion

 

MADAGASCAR / MUSIQUE – Le roi du salegy règne sur les savanes africaines

Commentaires