SENEGAL – Investitures à Benno Bokk Yaakar : ça grogne chez Niass et Tanor

Au lendemain des investitures à Benno Bokk Yakaar, ça grogne au parti socialiste d’Ousmane Tanor Dieng et à l’Alliance des forces du progrès de Moustapha Niasse.

 

collage-sans-titre-11-696x392

 

Arès les investitures pour les législatives, des lignes de fracture se dessinent entre le parti présidentiel et certains de ses alliés notamment l’Afp le Parti socialiste.

 

La formation de Moustapha rue déjà des les brancards en a croire l’Enquête. Au lendemain de la publication officielle des listes, le comité électoral national de l’Apf est aussitôt monté au front pour dénoncer la réparation des sièges. Il dénonce la rupture de la chaîne de concertation, au moment de la phase finale.

Selon les camarades de Moustapha Niass, «il est difficilement compréhensible qu’un candidat unanimement désigné par l’ensemble des composantes de BBY, comme par exemple à Malem Hodar en la personne du député sortant Cheikh Ndiaye, soit remplacé au dernier moment par un candidat d’un autre parti».

 

Même son de cloche au parti socialiste. Si les principaux caciques dudit parti figurent en bonne place sur la liste nationale et d’autres investis au niveau de certains départements du pays, informe le journal, il faut noter que la majeur partie d’entre eux sont laissés ne rade.

 

A Saint-Louis par exemple, la tension monte entre apéristes et socialistes. Ces derniers, selon Enquête, menacent de sortir de la coalition.

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

CRISE DIPLOMATIQUE SENEGAL vs QATAR : Macky Sall finira par « tuer » la diplomatie sénégalaise !

 

SENEGAL – Vainqueurs du concours de récital de Coran, Mouhamed Moudjtaba Diallo et Maam Diarra reçus par le président Macky Sall

 

SENEGAL – Atteinte aux bonnes mœurs et offense au chef de l’Etat, Oulèye Mané et cie fixés sur leur sort ce vendredi

Commentaires