RD CONGO – 57 ans après…

La RDC célèbre, ce vendredi 30 juin 2017, le 57ème anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. Hélas, les années passent mais le pays a du mal à prendre véritablement son envol. Autant d’années après son indépendance, la patrie de Patrice Emery Lumumba peine à se tailler une place de choix même dans l’échiquier africain. Celui qui n’avance pas recule.

 

david mokili 7_200_200

Qu’est-ce qui ne marche pas donc en RDC ? Faut-il que les colons reviennent pour que les congolais comprennent le vrai sens du mot indépendance ?  Est-il que 57 ans après, le système politique congolais peine à transformer les potentialités que regorge le pays en vraies richesses profitables à toute la nation. Le politique congolais brille tellement par sa médiocrité dans la gestion de la res publica que les bons exemples de bonne gouvernance sont si rarissimes en RDC. Le manque de repères de bons gestionnaires est si criant.

 

Plus d’un demi-siècle après, les gouvernants sont incapables de garantir ne serait-ce que les besoins primaires des citoyens. Ne sachant à quel saint se vouer, le congolais se plie à ce que lui impose le pouvoir. Ce qui laisse parfois la place au désespoir.

 

57 ans après, l’économie du pays reste désarticulée et extravertie. L’économie nationale s’est tellement détériorée que tous les remèdes qu’on propose s’avère inappropriés. Au finish, l’incertitude du lendemain ne fait que croitre dans la population.

 

57 ans après, l’homme politique congolais ne comprend toujours pas le vrai sens du pouvoir. En RDC, l’exercice du pouvoir rime souvent avec le gangstérisme. Ce qui fait que n’importe qui cherche à accéder au pouvoir, peu importe ses capacités à gouverner, pourvu qu’il accède seulement au strapontin afin de satisfaire ses intérêts égoïstes, profitant de l’impunité.

En tout état de cause, 57 ans après, la RDC n’est pas encore débout. La clochardisation de la population a atteint les limites du supportable. Le peuple congolais est ainsi devenu la risée de toute la planète.

 

57 ans après, le congolais continue à vivre comme s’il était toujours colonisé. Face à la dégradation du niveau de vie, le peuple n’a qu’un seul choix : dire non à la médiocrité et demeurer le seul maître de son destin. Nonobstant la souffrance qu’il endure, le congolais doit garder espoir. Vivant sur le sol de ses ancêtres, il doit espérer que tôt ou tard, sa dignité sera recouvrée, avec des dirigeants véritablement patriotes.

 

Le Potentiel

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO – LE PAYS VA TRÈS MAL, DEBOUT CONGOLAIS: Un message percutant des évêques congolais

 

RD CONGO – TENUE D’ÉLECTIONS EN DÉCEMBRE 2017 : Félix Tshisekedi répond à J. Kabila

 

ANGOLA-RDC : Le malaise est profond

Commentaires