BURKINA – Le Président de l’Assemblée nationale, Salif Diallo aurait-il été assassiné?

Le-Président-Salifou-Diallo

«C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès survenu ce samedi de M. Salif Diallo, le Président de l’Assemblée Nationale. En cette circonstance douloureuse, j’ai une pensée pour la famille de l’illustre disparu et tous les proches de M. Salifou Diallo»a publié le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré sur son compte Twitter

 

A l’âge de 60 ans Au Burkina Faso, le corps sans vie du président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso et chef du parti au pouvoir a été retrouvé samedi 19 août 2017 dans une chambre d’un hôtel parisien. Si pour l’instant, les circonstances de sa mort n’ont pas encore été rendues publiques, les théories d’un probable assassinat prennent déjà de l’ampleur sur les réseaux sociaux.

En effet, il est reproché au gouvernement du président Roch Marc Christian Kaboré de n’avoir pas publié aux premières heures, les probables raisons de la mort de la deuxième personnalité du pays. Même le lieu de sa mort ne sera connu que bien tard.

 

Le plus fidèle lieutenant de Compaoré depuis 1990…

 

Le regretté président de l’Assemblée nationale et chef du parti au pouvoir est considéré comme le plus fidèle lieutenant de Blaise Compaoré depuis les années 1990. On se rappelle qu’il a été Directeur de cabinet de Compaoré pendant que ce dernier était ministre sous la révolution sankariste entre 1983 et 1987. Aussi, a-t-il été plusieurs fois nommé dans divers gouvernements de Blaise Compaoré lorqu’il est devenu président de la République avant de tomber en disgrâce.

Il a fondé en janvier 2014 avec l’actuel président Roch Marc Christian Kaboré et d’autres barons du régime, le MPP. C’est d’ailleurs avec le MPP qu’ils ont pu remporter les élections présidentielles et législatives de novembre 2015.

Précédemment Président du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), il a été élu à la tête de l’Assemblée nationale par les députés de la 7ème législature, le 30 décembre 2015.

 

Salif Diallo est né le 9 mai 1957 à Ouahigouya.  Titulaire d’un Doctorat en droit public, il est négociateur en gestion des conflits, de l’Université de Perpignan (France) depuis 2005. Salif Diallo a occupé plusieurs plusieurs postes politiques et administratifs au Burkina depuis les années 80.

Que dit la loi en cas de décès du président de l’Assemblée nationale ?

La résolution N°001-2016/AN, portant règlement de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, indique en son article 17, alinéa 3 que : «En cas de vacance de la Présidence de l’Assemblée nationale par application des articles 91, 92 ou 93 de la Constitution, l’Assemblée nationale élit un nouveau président dans les quinze jours qui suivent la vacance si elle est en session. Dans le cas contraire, elle se réunit de plein droit».

L’article 91 de la Constitution du Burkina Faso précise que : «Le Président de l’Assemblée nationale est élu pour la durée de la législature à la majorité absolue (plus de la moitié des voix, ndlr) au premier tour, à la majorité simple au second tour».

                                                                                                                                          Par André ADAISSO

                                                                                                       Source: http://beninwebtv.com

                                                                                                                                              Benin Web TV (Bénin)

 

                                                                                                                                           A lire aussi:

 

BURKINA – ATTAQUE DU CAFE ISTANBUL : la procureure lance un appel à témoin

 

BURKINA – Attaque à Ouaga: 17 morts (bilan provisoire), les terroristes tués

Commentaires