CÔTE D’IVOIRE – HAMED BAKAYOKO: « Ce n’est pas qui va être Président en 2020 qui interesse les jeunes »

Un meeting de soutien des jeunes de Côte d'Ivoire aux actions du chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, a été organisé samedi 5 août 2017, au Palais des sports de Treichville à Abidjan, le même espace qui abritera le congrès du Rdr les 9 et 10 septembre 2017.

 

0c5365b83d27da68d0fb64168880252f_L

Les ministres Pdci, François Albert Amichia, par ailleurs maire de la Commune abritant l’événement, et Fofana Siandou, représentaient le Pdci-Rda à ce meeting, qui a vu la présence, aux côtés du ministre d’État Hamed Bakayoko, représentant le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, de plusieurs autres membres du gouvernement : Kandia Camara, Sidi Touré , Souleymane Diarrassouba, Touré Mamadou.

 

Parlant au nom du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le ministre d’État, ministre de la  Défense a salué une grande et exceptionnelle mobilisation. Il a dit que cela n’étonne pas, au vu de l’engagement et des réalisations du Président Ouattara au profit des jeunes.

 

Hamed Bakayoko a admis qu’il reste sans doute beaucoup à faire en faveur des jeunes, mais il a précisé que cela ne doit pas servir de prétexte pour justifier les impatiences des uns et des autres, et surtout pour dénigrer le travail déjà réalisé et les acquis déjà obtenus.

Selon lui, même dans les pays comme les États Unis et la France, le chômage existe malgré le niveau de développement, qui est supérieur à celui de la Côte d’Ivoire redevenue un pays fréquentable, a-t-il dit, grâce au Président Alassane Ouattara.

 

Au sujet des débats relatifs à l’actualité politique, le représentant du Premier ministre a indiqué que la préoccupation des jeunes de Côte d’Ivoire, c’est la paix, l’emploi , la stabilité et la sécurité.  » Le problème qui intéresse la jeunesse, ce n’est pas celui qui va être Président en 2020″, a affirmé le ministre d’État dans le droit fil des positions déjà exprimées par le chef de l’État lui-même, et le Premier ministre.

 

Lire aussi: Face aux assoiffés de pouvoir, montrez que vous êtes passionnés de votre pays, Hamed Bakayoko 

 

Monté sur le podium au tout début du meeting, le ministre du Tourisme Fofana Siandou a assuré avoir reçu la caution et la bénédiction du Président du Pdci-Rda, pour participer à ce meeting. Une onction qu’il perçoit comme Gahe de la solidité de l’alliance Rhdp. Il a rendu hommage aux deux leaders du Rhdp, que sont Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié; et a fait un clin doit-il à l’ensemble des 6 partis politiques membres du Rhdp (Rdr,Pdci, Mfa, Pit, Udpci, Upci).

 

Plusieurs jeunes dont le Président du conseil national des jeunes de Côte d’Ivoire, ont rendu témoignages des bienfaits en leur faveur de la politique du gouvernement, et exprimé leurs attentes de paix, de stabilité et de bien-être. Ils ont été précédés sur le podium par le ministre Sidi Touré qui démontré que l’intérêt et l’engagement d’Alassane Ouattara en faveur des jeunes de Côte d’Ivoire, justifie bel et bien une telle cérémonie de reconnaissance et de soutien.

 

Un film institutionnel retraçant les actions du Président de la République en faveur des jeunes, a été présenté. Le meeting a vu la participation de plusieurs artistes dont Debordoo Lekunfa, Shado Chris, Agalawal, Lunic qui ont fait vibrer et danser la salle. Hamed Bakayoko a félicité chaleureusement Debordoo lors de ses prestations , mais il n’a pas ‘esquissé de pas de danse comme l’ont fait Kandia Camara et Sidi Touré. C’est à la fin de son intervention, et du meeting qu’il a fait fait quelques pas très brefs, mais hyper branchés pour faire plaisir aux jeunes qui réclamaient fortement cela.

 

Le meeting dit de soutien de la jeunesse de Côte d’Ivoire au Président de la République, n’a pas rassemblé que les militants habituels et connus du Rdr. Il n’était pas essentiellement politique et partisan , selon des organisateurs; même s’il peut être perçu , admettent-ils, comme entrant dans le cadre de la mobilisation pour le congrès du parti qui veut réussir le défi de mobiliser et rassembler 65000 personnes.

 

Cela dit, des observateurs le perçoivent comme « le trop c’est trop » , l’expression d’un ras le bol du camp Ouattara face à aux attaques récurrentes contre la gestion du pouvoir ( Hamed Bakayoko a fait allusion à l’opposition et aux pro-Gbagbo sans directement les citer ) , ou encore comme un début de réponse à une récente mobilisation de plus d’un millier de partisans de Guillaume Soro, dans un hôtel à Abidjan.

 

Alice Ouédraogo

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – FPI : Emmanuel Acka médiateur de Gbagbo pour rapprocher Sangaré et Affi ?

 

CÔTE D’IVOIRE – Bakayoko et Diakité à l’école de police après l’attaque : point de la sécurité à Abidjan

 

CPI – Laurent Gbagbo maintenu en détention

Commentaires