HAÏTI – ÉCLIPSE SOLAIRE : lundi, ne regardez pas le soleil

L’éclipse solaire partielle, qui sera observée à partir de 1h59 p.m. ce lundi 21 août, ne doit provoquer aucune panique. La population peut vaquer librement à ses occupations. Le gouvernement ne décrétera pas le 21 août jour de congé. Lors d’une conférence conjointe entre le gouvernement et des membres de la Société haïtienne d’ophtalmologie (SHO), organisée ce vendredi en la résidence du Premier ministre, les intervenants ont mis l’accent sur un point : « Il ne faut pas fixer le ciel au passage de l’éclipse afin d’éviter de graves conséquences sur les yeux.»

 

IMG_20170818_2153423

 

Le Premier ministre Guy Lafontant, la ministre de la Santé publique et de la Population, le Dr Marie Gréta Roy Clément, et le ministre de l’Intérieur et des Collectivité territoriales, le  Dr Max Rudolph Saint-Albin ont accordé leurs violons pour parler des dispositions prises, des mesures à respecter à l’approche du phonème astronomique (éclipse solaire) qui se produira le lundi 21 août en Haïti. Le phénomène, qui touchera l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale, le Nord, de l’Amérique du Sud, une partie de l’Europe de l’Ouest et le Vord-Ouest de l’Afrique du Nord débutera à 13h59 en Haïti. Il atteindra son zénith à 15:25 et prendra fin à 16 h 40.

 

« Dans cette tranche d’heure, il faut éviter de fixer le ciel sans aucune protection», s’accordent à indiquer le Dr Carole Cadet Day, le Dr Florence Burr-Reynaud et le Dr Jean-Claude Cadet, membres de la SHO, qui ont participé à la conférence. « Ne regardez pas l’éclipse pour la simple et bonne raison que  les rayons provenant du soleil seront des rayons infrarouges et ultraviolets qui sont extrêmement dangereux pour une  zone de l’œil, la macula. Celle-ci est responsable de la vision centrale. Une personne qui regarde l’éclipse sans protection risque de ne plus pouvoir lire et écrire. Dans certain cas, elle perdra totalement la vue », soutient le Dr Florence Burr-Reynaud, présidente de la SHO.

 

Plus prudente, le Dr Carole Cadet Day exhorte à « ne pas fixer le ciel jusqu’au coucher du soleil. Elle conseille de garder les enfants dans une salle fermée. « Donnez-leur des jouets pour les distraire afin d’éviter la catastrophe », explique-t-elle.

La curiosité va susciter les gens à regarder vers le ciel. « Ne laissez pas la curiosité vous porter à regarder vers le ciel.  Quand on perd la macula, on la perd à vie », prévient le doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie (FMP). Le Dr Jean-Claude Cadet fait savoir que les rayons infrarouges et ultraviolets que projettent le soleil dans l’œil sont mauvais et pour la rétine et  pour les lentilles. Il déconseille d’utiliser les lunettes de soleil et les lunettes de protection contre les rayons ultraviolets (UV). Les seules vraies lunettes protectrices sont des polymères certifiés ISO 12312-2 (International Organization of Standardization) et CE (Communauté européenne).

 

Le chef du gouvernement, médecin de son état, prêche pour une protection maximale des yeux. Le médecin devenu politique invite la population à ne pas paniquer. Au niveau du gouvernement de la République, souligne-t-il, on a pris des décisions afin d’accompagner la population dans l’objectif de minimiser les dégâts. «  La plus grande disposition est la mesure prise pour informer la population », a-t-il déclaré, évoquant le devoir de chaque citoyen haïtien de partager les informations. Il invite les ministres religieux à utiliser leur chaire pour divulguer les informations.

 

Le  Dr Max Rudolph Saint-Albin précise que les consignes ont été passées aux brigadiers de la protection civile. Ils mèneront une campagne de porte-à-porte à travers tout le pays afin d’informer la population. Les agents de santé feront aussi pareil.

Est-ce que lundi sera un jour de congé ? «  Non. Dans tous les pays du monde, ce n’est pas un jour de congé, a affirmé le chef du gouvernement.  La population peut vaquer librement et sans inquiétude à ses occupations. » Donc, pas de panique.

 

Edrid St Juste

 

 

Source : lenouvelliste.com

 

Le Nouvelliste (Haïti)

 

 

A lire aussi:

 

HAÏTI – Antonio Rodrigue désenfle une polémique, évoque des dossiers chauds pour nos ressortissants

 

HAÏTI – PROJET DE BUDGET 2017-2018 : Non à « l’étranglement fiscal », dit le patron du Forum économique du secteur privé

Commentaires