MALI – REVISION CONSTITUTIONNELLE : la plate-forme An te A banna savoure sa victoire et reste mobilisée

Suite à la décision d’hier soir du président de la République de «sursoir» à son projet de révision constitutionnelle, la plate-forme du non «an te a banna» qui a farouchement combattu le projet s’est réunie, ce matin à Bamako.

 

Ras-Bath

 

Informer les militants et décider de la marche à suivre. Tel était selon les responsables le principal objectif du meeting devant la Bourse du travail, à la Place de l’indépendance. Pour Tièbilé Dramé, le combat n’est pas terminé. «Il faut rester mobilier tant que le projet ne sera pas enterré», a-t-il indiqué avant de céder le pupitre à Soumaïla Cissé. Le Chef de l’opposition a salué l’action «héroïque» de la jeunesse. «Vous, jeunes, avez démontré votre maturité politique. Cela en ne cassant rien et en ne détruisant rien», salue-t-il.

 

«Les Maliens se sont réveillés. La flamme patriotique s’est allumée», savoure le politique Oumar Mariko appelant ceux qui «dorment à se réveiller». «Être neutre dans une situation d’injustice, c’est encourager l’oppression», rappelle  Master Soumi interpellant ceux qui estiment qu’un artiste ne doit pas prendre position dans un tel combat «politique».

 

Prenant la parole en dernière position, l’activiste Ras Bath salue la décision «juste» du président de la République de sursoir à sa réforme constitutionnelle. L’essentiel, a-t-il martelé n’était pas de donner 600 millions FCFA à Me Ceccaldi, l’avocat français, alors que les populations manquent de tout. «Le président est l’employé du Rasta, le ministre est l’employé du rasta», affirme-t-il pour galvaniser ses fans.

 

Rappelant son concept, Ras Bath indique qu’avant c’était «caresser pour éduquer», puis «choquer pour éduquer». Maintenant, affirme-t-il, c’est «choquer pour suspendre», conclut-il, dans un tonnerre d’applaudissements.

                                                                                                                                    Mamadou TOGOLA 

 

 

Maliweb.net (Mali)

 

 

A lire aussi:

 

MALI / DECRYPTAGE – Ras Bath : revenu pour manger ses oncles ?

 

MALI – Kidal résume tout de notre crise

 

MALI – Marche des partisans du Non au projet de révision constitutionnelle : Et de trois, pour la Plateforme «An Tè, A Banna, Touche pas à ma constitution »

 

 

Commentaires