SESAME – Une plante extraordinaire qui cache encore son origine

Depuis la plus haute antiquité, le sésame a toujours fasciné les esprits gnostiques autant qu’il a séduit les papilles gustatives. Mais jusqu’à nos jours, l’on semble encore s’interroger sur ses origines et non plus sur ses qualités certaines et reconnues.

 

Sésame 1

L’incroyable histoire de cette plante nommée sésame est à la dimension des qualités qu’on lui prête. Et de tout ce qu’elle a pu construire dans l’imaginaire des hommes et des peuples au cours des siècles. De ses origines, la controverse subsiste toujours. Elle est cependant circonscrite entre deux régions ou continents : l’Afrique ou l’Inde. Il est cependant à faire remarquer que beaucoup pensent que le sésame serait en réalité originaire d’Afrique. Quoique bien connue en Inde depuis fort longtemps. Ce qui plaide pour ses origines africaines, selon nombre de scientifiques, c’est la grande variété de sésame qui existe en Afrique contrairement en Inde.

 

Migration probable du sésame

 

Ils sont en effet légion à penser que le sésame est une plante originaire de l’Afrique tropicale. Et de là, il a gagné l’Inde, toute l’Asie avant de connaître la propagation qui est aujourd’hui la sienne à travers le monde. L’Afrique en connaît une trentaine de différentes espèces de sésame sauvage tandis que l’Inde n’en a que 2. Et cette étonnante diversité africaine force à croire que son origine probable se trouve quelque part en Afrique. Du fait même qu’on en note l’apparition en Mésopotamie en 2 350 av. J-C, il est probable qu’en partant de la Nubie à l’époque, des migrants aient transportés les graines de la fameuse plante. Preuve s’il en était encore besoin, le nom pour désigner sésame dans certaines langues négro-africaines n’est autre qu’un mot qu’on retrouve à la fois en égyptien ancien qu’en sanskrit, c’est-à-dire : « Om ». Ce n’est peut-être pas le fait du hasard si sa culture est bien développée au Soudan et en Ouganda.

 

Salifou Sanogo, dans son mémoire de Master recherche en géographie option aménagement du territoire en 2008, écrit que face à l’origine querellée du sésame, « Vavilov R plus prudent, pense à une origine polytopique. L’Inde, la Somalie et l’Erythrée comme centres principaux, l’Asie centrale et Chine comme centres secondaires. Enfin, WEISS E A. (1971) et MAE (2002) désignent l’Ethiopie comme épicentre, plus la Chine et l’Inde ». A en croire certaines sources, le genre Sesamum qui compte une vingtaine d’espèces est exclusivement d’origine africaine.

 

Sésame 2

 

Le sésame : la famille des Pedaliaceae

 

Le sésame est une plante tropicale et subtropicale qui se développe sous forme  de tige. Selon ses différentes variétés, cette tige peut aller de 60 à 200 cm. Une différente qui s’observe également au niveau des feuilles. Quant à son fruit, il apparaît de forme quadrangulaire dans une capsule qui peut atteindre 2 cm. Le sésame est de la famille des plantes dites Pedaliaceae. Il est probable que ce soit le sésame sésame dit blond complet qui tienne son origine d’Afrique. En tout, quelle que soit l’espèce ou son origine, le sésame est une plante divinisée dans l’antiquité et adorée de nos jours même si ce n’est pas toujours dans le même sens. En raison, bien évidemment, de ses nombreuses qualités et des utilisations qu’on peut en faire.

 

Les qualités du sésame et autres usages 

 

Certains considèrent le sésame comme le plus ancien des fruits ayant procuré à l’homme de l’huile comestible. Il est attesté que les graines contenues dans sa capsule, lorsqu’elles sont décortiquées sont susceptibles de produire 50% à 53% d’huile. La rareté du sésame ajoutée aux conditions difficiles d’obtention de son huile font d’elle sinon la plus chère au monde, du moins l’une des plus chères. Mais il n’y a pas que l’huile dans le sésame. Car il se décline sous plusieurs formes dans l’alimentation : les graines peuvent être mangées tout comme elles peuvent être utilisées en guise de garnitures sur des gâteaux. Sans compter ses autres vertus thérapeutiques.

 

Espèces du genre Sesamum et leur implantation géographique

 

Nom de l’espèce Implantation géographique 1
S. angolense Afrique tropicale 2
S.angustifolium Afrique tropicale 3
S. antirrhinoides Afrique tropicale 4
S. auriculatum Afrique tropicale 5
S.biapiculatum Congo 6
S. brasiliense Brésil 7
S.caillei Guinée 8
S.calycinum Afrique tropicale 9
S.capense Afrique tropicale, Inde, Australie 10
S.ligitaloides Afrique tropicale 11
S.denterii Afrique tropicale 12
S.hendelatii Afrique tropicale 13
S.indicum Afrique tropicale 14
S.indicum, SSP malabaricum Inde 15
S.laciniatum Inde 16
S.latifolium Afrique de l’Est 17
S.lepidotum Afrique tropicale 18
S.malabaricum Inde 19
S.marlotii Afrique, Australie, Est Indien 20
S.microcarpum Afrique tropicale 21
S.mombrazense Afrique tropicale 22
S.pedaloides Afrique tropicale 23
S.prostratum Inde 24
S.radiatum Afrique tropicale, Ceylan 25
S.repense Afrique tropicale 26
S.rigidum Afrique tropicale 27
S.sabulasum Soudan 28
S.schenckii Afrique tropicale, Inde 29
S.schinzianum Afrique, Inde 30
S.samalense Somalie 31
S.talbatii Nigeria 32
S.thonnerii Afrique tropicale 33
S.trifoliatum Inde 34
S.tryphyllum Afrique, Inde

Source : NAVAR N.M. et al., 1970

 

 

Par Daniel Yaoni

 

A lire aussi:

 

« Dieu n’a pas de religion »

 

AFRIQUE – L’âme de toute théologie

 

AFRIQUE – Traditions ou modernisme : les Africains peuvent-ils choisir ?

 

Lettre d’Amadou Hampâté Bâ à la Jeunesse : «soyez au service de la vie sous tous ses aspects»

 

HISTOIRE – Les Luo dont descend Barack Obama sont les véritables fondateurs de l’antique civilisation égyptienne

 

Commentaires