CÔTE D’IVOIRE – DEFORESTATION: 30% est due à la cacao-culture ou l’envers de la médaille

Le rapport intitulé ‘’la déforestation amère du chocolat’’, a été présenté à la presse jeudi 14 septembre 2017 par Mme Etelle Higonnet, Directrice juridique et de campagnes à Mighty Earth , une organisation internationale de campagnes environnementales qui s'attache à la protection des forêts, à la conservation des océans, et se préoccupe du changement climatique.

 

c7cc5c537a571ae3f65bc18e87c3fdd6_L

 

Selon ce rapport, en Côte d’Ivoire 30% de la déforestation est due  la culture du cacao: « Le cacao est responsable d’environ 30% de la déforestation non seulement en Côte d’Ivoire, mais aussi au Ghana, et dans 23 forêts protégées  90 à 93% de déforestation est due à cette même culture. On peut parler de déforestation amère mais aussi catastrophique. ». Etelle Higonnet a indiqué, dans son rapport que les plus grands chocolatiers au monde achètent du cacao provenant à la fois de la déforestation légale et illégale à l’intérieur des forêts classées mais aussi des parcs nationaux. Ce qui, pour elle, menace la faune et la flore qui faisait autrefois la fierté du pays : « La Côte d’Ivoire est un pays dont le nom même découle du nom de l’éléphant. L’équipe nationale de Football, s’appelle ainsi, sur les bouteilles de certaines boissons on retrouve l’éléphant. Vous risquez de tout  perdre, si rien n’est fait. On pourrait perdre tous les chimpanzés, les primates. Imaginez la perte des joyaux de biodiversité dont pouvait s’enorgueillir la Côte d’Ivoire »..

 

Cette menace, à l’en croire,  ne concerne pas que les animaux, mais également les êtres humains puisque sans forêt, « il n’y a pas de pluie, sans pluie l’agriculture devient difficile. On pourrait imaginer qu’une désertification progressive amènerait la Côte d’Ivoire à ressembler au Burkina-Faso. Ce qui menacerait la sécurité alimentaire ».

 

Etelle Higonnet a conseillé, comme solution, le retour  en arrière. Il est tant, pour elle, que les consommateurs, les fabricants de chocolats, les vendeurs comme OLAM, CARGIL  Barry Callebaut nommés dans le rapport et  qui achètent  du Cacao illégal, arrêtent leurs actions : « On stoppe toute la déforestation future. Il faut replanter des arbres à l’intérieur des champs de cacao. Mais il faut surtout ne pas violer les droits humains. Tout le monde peut changer. La société civile ivoirienne, le Gouvernement, les petits producteurs, les ghanéens, les indonésiens. Tous ceux qui sont concernés peuvent et doivent changer>>.

 

Fofana Mamadou , conseiller à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire a indiqué  que ce rapport est une vérité qu’il faut s’atteler à dire. Il l’a considéré comme une invitation pour le futur, en vue d’instaurer en Côte d’Ivoire une nouvelle politique avec la préservation du climat dans sa globalité.

 

Hilaire Gueby

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

A lire aussi:

 

GUINEE – Une Task Force Interministérielle «Mines et Revenus» mise en place

 

La RDC décide de rendre attractifs ses tarifs douaniers

Commentaires