GUINEE – Conakry, ville-poubelle irrite le cardinal Robert Sarah : ‘’on a perdu le sens de la dignité, c’est une honte de voir notre ville’’

 

sarah

 

A la dédicace jeudi au Centre culturel franco-guinéen (CCFG) de Conakry de ses deux livres, ‘’ Dieu ou Rien’’ et ‘’La Force du Silence’’, le Cardinal Robert Sarah a violemment dénoncé les saletés qui riment le quotidien de la capitale guinéenne. Pour lui, cette saleté physique représente peut-être la saleté intérieure. « C’est une honte de voir notre ville de Conakry »

 

« (…) On a perdu le sens de la dignité. Quand un étranger vient pour voir notre ville, est-ce qu’on n’a pas honte ? J’ai vu même les gens mettre leurs poubelles au milieu de la rue. Moi, je n’ai vu aucune ville du monde avec un tel comportement alors qu’il n’y a pas longtemps vous avez vécu les tragédies avec l’Ebola. Nous sommes tous coupables parce que le problème ce n’est pas ceux qui mettent les saletés dans la rue, mais ceux qui les voient le faire et les laisser le faire aussi. Cette saleté physique représente peut-être la saleté intérieure, la saleté dans notre cœur. Je pense qu’il y a un grand effort à faire là- dessus parce que sans travail, sans moralité, sans discipline, il n’y aura aucun progrès. Si l’égoïsme accapare notre vie et notre existence, eh bien l’égoïsme accentuera notre pauvreté et notre retard parce que Dieu nous a tout donné ici. Il faut avoir honte de la Guinée parce que c’est notre œuvre. Cette responsabilité, je vais le dire parce que moi, je n’ai jamais tergiversé ni tourné autour du pot. Il faut dire les choses qui ne vont pas, c’est une honte de voir notre ville de Conakry », déplore le Cardinal Robert Sarah. « Nous avons une terre riche mais nous ne progressons jamais » Poursuivant, il a relevé le fait que la Guinée a tout mais « nous ne progressons jamais ».

 

« Nous avons tout ici à savoir le diamant, l’or, l’argent et nous avons une terre riche mais nous ne progressons jamais. Si nous ne faisons pas un effort moral, si nous ne faisons pas une discipline, si nous ne distinguons pas le mal du bien et que chacun fasse son travail, nous ne progresserons jamais. Donc, chaque Guinéen qu’il soit le plus bas de la société, qui soit ministre a une responsabilité indispensable et incontournable », fait-il noter.

 

Yaya  Dramé

 

Source : http://www.mediaguinee.net

 

 Media Guinée.Com (Guinée)

 

 

A lire aussi:

 

GUINEE – L’APPEL DE SIAKA BARRY A ALPHA CONDE : ‘’méfiez-vous de cette horde de prébendiers qui vous attire vers des chemins risqués et incertains’’

 

GUINEE – Dernier remaniement du gouvernement : le Président, le ministre et l’opinion

 

FOOTBALL – La Guinée au CHAN Kenya 2018

 

GUINEE – Une Task Force Interministérielle «Mines et Revenus» mise en place

Commentaires