BENIN – Me OROUNLA : “…Nos députés ne sont pas à la hauteur des prérogatives qui sont les leurs”

 

Maître Alain Orounla, Avocat au barreau de Cotonou

 

Le deal exécutif-parlement et la conduite des affaires de la République préoccupe de plus en plus certains citoyens qui ne se retrouvent plus à travers leurs représentants à l’Assemblée Nationale. En tout cas, c’est aussi la perception de l’homme de droit, avocat au barreau béninois, Me Alain Orounla qui trouve dans le renouvellement de la classe politique actuelle la solution au danger qui menace notre démocratie.

 

Invité ce mardi 03 Octobre 2017 sur l’une des chaînes de télévision de la place pour opiner sur l’appel à la vigilance de la minorité parlementaire, Me Orounla affirme que ceux qui nous représentent actuellement au parlement ne ont plus qualifiés pour nous représenter.

“…Quand on regarde la qualité de nos députés, vraiment qu’ils nous excusent, nous en comptons des amis parmi eux; mais je trouve qu’ils ne sont pas à la hauteur des prérogatives qui sont les leurs et les privilèges qui accompagnent ces prérogatives” martèle-t-il.

 

Pour l’homme de droit, ceux qui nous avons là à l’assemblée nationale ne savent pas pourquoi ils sont élus députés. A l’en croire, nos actuels représentants du peuple ont abandonné leurs prérogatives et se sont totalement soumis à l’Exécutif qu’ils sont appelés à contrôler.

“...Voyez-vous, nos députés jouissent d’une immunité. Aussi bien une immunité de parole qu’une immunité pour couvrir les délits ou les crimes auxquels ils veulent se soustraire. Ça veut dire qu’ils peuvent parler sans être inquiétés, sans être poursuivis. Et si eux, ils ont peur de parler, ce n’est pas nous qui n’avons aucune immunité qui allons parler sans subir de pression” s’interroge-t-il.

 

Pour lui, le fonctionnement actuel de l’institution parlementaire est déplorable. L’Assemblée Nationale a totalement perdu le sens de ses responsabilités. “Ils sont là pour contrôler l’exécutif mai ils sont les premiers à se soumettre, et ça, de tout temps” déplore t-il.

 

Regardez le président de l’Assemblée Nationale que je respecte énormément; que j’estime beaucoup. Voilà, il s’est lié par son discours: je ne veux pas faire de l’opposition. Et quand on ne veut pas faire de l’opposition, ça veut dire qu’on ne veut en rien contrarier les velléités ou les volontés de l’Exécutif; ce n’est pas toujours productif” a fait remarquer Me Alain Orounla.

 

Pour lui, l’unique solution qui s’impose au peuple béninois est de parvenir à renouveler cette classe politique soumise, sans personnalité et sans vision pour le pays. ” Il faut un renouvellement pour qu’on envoie là-bas ceux qui savent pourquoi ils ont élus, ceux qui savent pourquoi ils là-bas. a t-il laisser entendre.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – VICTOR TOPANOU : Gbadamassi est mandaté pour annoncer le 2è mandat de Talon

 

BENIN – Acerbe réquisitoire de la minorité parlementaire contre le régime Talon (déclaration)

 

KASSA MAMPO: “sans le combat, la situation va s’empirer et le Bénin ira droit au mur”

Commentaires