BENIN – VICTOR TOPANOU : Gbadamassi est mandaté pour annoncer le 2è mandat de Talon

 

Victor Prudence TOPANOU – Professeur de droit à l’Université d’Abomey-Calavi

 

Le président Patrice Talon serait -il tenté par un second mandat? En tout cas, c’est la perception que beaucoup se sont faites après les déclarations de l’honorable Rachidi Gbadamassi qui affirmait dans une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux qu’après “les dix ans du président Talon”, il lui succéderait en 2026 à la tête de l’Etat.

 

Pour le président du parti du Front Uni pour la République, le professeur Victor Topanou, invité dans l’émission 100% BENIN de la chaîne de télévision française SIKKA TV, le seul message à garder du contenu de cette vidéo, est l’annonce d’un probable second mandat du président Patrice Talon.

“…Sa déclaration (déclaration de l’He Rachidi Gbadamassi – NDLR) pour la présidentielle en 2026 est ridicule. En réalité, c’était pas son intention. Le seul message politique que Gbadamassi veut faire passer, c’était l’idée du renouvellement du mandat du président Talon. Maintenant ce qu’il faut savoir, pourquoi c’est lui qui a été mandaté pour annoncer la nouvelle”  a laissé entendre le professeur Victor Topanou.

 

A en croire Victor Topanou, la déclaration de la candidature de l’honorable Rachidi Gbadamassi est un ballon d’essai pour annoncer la probable candidature de cette personne là même qui depuis l’annonce de sa candidature avait affirmé qu’il ne veut faire qu’un seul mandat à la tête de l’Etat. Mais qui fasse à une difficulté dans la mise en oeuvre des réformes qu’il a promis a décidé “d’aviser” pour son second mandat.

Ce serait une première de voir un président qui, tout au long de sa campagne a passé tout le temps à dire qu’il ne fera qu’un seul mandat, qu’il veut un mandat unique se dédire. Il est même allé loin par un processus de révision de la constitution. Tout au long du débat, il a rappelé sa volonté de ne faire qu’un seul mandat. On se rappelle aussi au passage que dans son discours d’investiture à Porto Novo, il a réaffirmé cette volonté là.” a rappelé le professeur victor Topanou.

 

Pour lui, la parole du président de la République est sacrée. Et s’il est du dessein du président Patrice Talon de rempiler en 2021, il n’aurait pas honoré sa parole. Le professeur Victor Topanou est allé plus loin dans le rappel de déclarations faites par le président Patrice Talon de ne faire qu’un seul mandat, un mandat de réforme.

Au cour d’un débat sur la chaîne du service public de l’Office de Radiodiffusion et de Télévision du Bénin (ORTB) en synchronisation avec les chaines de télévision CANAL 3 et GOLFE télévision, le journaliste André Dossa lui a même demandé: même si vos réformes échouent, vous allez faire un seul mandat? et le président Patrice Talon avait affirmé qu’il fera un seul mandat quoi qu’il arrive pour donner l’exemple” a rappelé le professeur Victor Topanou.

 

Selon lui, après toutes ces assurances donné au peuple béninois, rien ne peut encore pousser le président Patrice Talon à vouloir un second mandat. Et si c’est l’entourage qui le conseille dans ce sens, le président Patrice Talon doit faire honneur à sa parole en s’abstenant de suivre cette voie; a suggéré le professeur Victor Topanou.

 

Ainsi, si l’honorable Rachidi Gbadamassi a des ambitions de briguer la magistrature suprême, il peut déjà se positionner pour 2021 car rien ne l’en empêche. Pour le professeur Victor Topanou, le système politique béninois permet à des personnages comme Rachidi Gbadamassi d’être candidat à la président de la République.

“…Si Gbadamassi a fait cette déclaration, c’est parce qu’il maîtrise le système.Il sait qu’il suffit d’avoir de l’argent au Bénin pour être élu président de la République. Il a pratiqué le système et il sait comment ça fonctionne. Il sait qu’il suffit d’aller chercher de l’argent quelque part pour venir dire au béninois, voilà j’ai trouvé beaucoup d’argent à partager, je veux être président de la République” a caricaturé le professeur Victor Topanou pour faire remarquer le poids de l’influence de l’argent dans le choix de nos dirigeants.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Acerbe réquisitoire de la minorité parlementaire contre le régime Talon (déclaration)

 

KASSA MAMPO: “sans le combat, la situation va s’empirer et le Bénin ira droit au mur”

 

Commentaires