BURKINA – CONSTRUCTION DU MEMORIAL THOMAS SANKARA : Plus d’un milliard de francs CFA mobilisés au lancement de la souscription

Le comité international du mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) était face à la presse ce mardi 11 octobre soir avec à l’ordre du jour trois points : faire le bilan partiel de la campagne de souscription lancée le 02 octobre dernier, annoncer le lancement du concours architectural pour la construction du chef d’œuvre et inviter les populations à une marche le 15 octobre 2017, date de la commémoration du 30e anniversaire de l’assassinat du père de la révolution.

 

 

Un milliard vingt-trois millions cent quatre-vingt-quinze mille cinq cent sept francs CFA (1.023.195.527) c’est la somme que le comité international du mémorial Thomas Sankara a pu mobiliser à la cérémonie officielle de lancement de la campagne de souscription le 02 octobre dernier. Et le comité de préciser que ce montant représente exclusivement les souscriptions effectuées le jour même et ne prennent pas en compte ni le processus antérieur encore moins les souscriptions parvenues après ce jour.

 

« Il est fort intéressant de mentionner aussi que les fonds collectés par les outils de souscription tels que ceux des boites tirelires, des numéros Orangemoney, Mobicash et du compte Ecobank ne sont pas pris en compte dans le présent point », a relevé le secrétaire adjoint CIM-TS, Touwendinda Zongo. A l’en croire, ce montant ‘’d’un milliard et poussière’’ ne représente que les contributions provenant des officiels, des opérateurs économiques, des citoyens, des chefs de représentations diplomatiques accréditées au Burkina Faso, des leaders de la société civile, de la diaspora burkinabè, de quelques délégués venus de pays voisins et amis du Burkina Faso.

Les journalistes présents à la conférence

 

Tout en soulignant que les contributions par virement bancaire en provenance de l’extérieur, ne sont également pas pris en compte dans ce montant, les conférenciers disent attendre dans les prochaines semaines l’annonce du montant de la souscription de l’Etat burkinabè, mais aussi des pays amis de la révolution du Burkina comme le Cuba, l’Afrique du Sud, l’Angola auprès desquels, ils disent avoir déjà entamé les démarches.

 

Afin de garantir une certaine transparence dans cette affaire, le comité annonce la mise en place d’une plateforme sur internet et aussi des communications en langue locale pour donner l’évaluation progressive des montants de souscription périodiquement. Une liste nominative des souscripteurs sera également établie avec une base de données accessible.

 

Un concours architectural annoncé pour le 16 octobre

 

Abordant le deuxième point inscrit à l’ordre du jour, le comité international du mémorial Thomas Sankara a annoncé le lancement du concours architectural pour compter du lundi 16 octobre 2017 ; un concours ouvert à tous les architectes du Burkina, de l’Afrique et du monde.

 

30e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, une marche en vue

Luc Damiba SG du CIM-TS

 

Le dimanche 15 octobre 2017, marquera le 30e anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara et de ses 12 compagnons d’infortune. Il s’agit de Gouem Abdoulaye, Somda Der, Ouédraogo Walilaye, Bationo Emmanuel, Compaoré Bonaventure, Bamouni Paulin, Saba Christophe, Zagré Sibiri Patrice, Sawadogo Noufou, Sawadogo Hamadou, Soré Paténéma, Kiemdé Frédéric.

 

“Trente ans de longue attente, trente ans de patience, trente ans de silence assourdissant de la justice” qui pour le secrétaire général du CIM-TS, Luc Damiba, est incompréhensible. A cette occasion, le comité international du mémorial Thomas Sankara prévoit une procession dénommée « Justice pour Sankara et ses compagnons » le dimanche 15 octobre à partir de huit heures. Cette marche à laquelle le comité invite les populations à participer prendra ses marques devant le Conseil de l’Entente, lieu où le drame s’est produit et se poursuivra jusqu’au tribunal militaire et sera marquée par des arrêts notamment à l’ambassade de France où ledit comité remettra un mémorandum pour le Président français pour exiger la levée du secret défense qui pèse sur le dossier Sankara.

 

Maxime Jean-Eudes BAMBARA (Stagiaire)

 

Source: http://www.lefaso.net

 

Lefaso.net (Burkina)

 

 

 

A lire aussi:

 

BURKINA – NANA TIBO A BOBO-DIOULASSO : «Blaise Compaoré va revenir le 14 décembre»

 

BURKINA – ASSEMBLEE NATIONALE: Alassane Sakandé promet de «marcher dans les sillons tracés par Salifou Diallo»

 

BURKINA – INSURRECTION ET PUTSCH MANQUE : le gouvernement réaffirme son soutien aux familles des victimes et aux blessés

Commentaires