COOPERATION – La Turquie renonce à devenir membre de l’UE au moment où Macron veut bâtir une Europe forte

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a fait savoir ce dimanche 1er octobre que la Turquie n’a plus besoin de devenir membre de l’Union Européenne. Une déclaration qui intervient au moment où le président français, Emmanuel Macron, tente de rebâtir l’Europe

 

 

Erdogan n’en peut plus d’attendre. Le président turc qui avait, à plusieurs reprises, manifesté sa volonté de rejoindre l’Union Européenne a fini par perdre patience. Il a annoncé que son pays ne cherche plus à intégrer l’Union Européenne. Les déclarations de Recep Tayyip Erdogan ont été faites ce dimanche.

 

« Nous n’avons plus besoin de devenir membre de l’Union Européenne, mais si l’Union Européenne voulait faire une avancée aujourd’hui, ce serait en autorisant l’accession de la Turquie (à l’UE). Si l’Union Européenne fait cela, nous sommes ici », a-t-il déclaré lors de la troisième session législative du parlement turc.

 

« Nous avons perdu notre temps dans une guerre civile Européenne des mots »

Et d’ajouter : « nous serions heureux de contribuer au futur de l’Europe. Si cette accession n’a pas lieu, cela ne fait rien pour nous. Nous continuons à poursuivre notre petit bonhomme de chemin ». Au Parlement turc, Erdogan regrette que l’Union Européenne ne se soit pas solidarisée avec la Turquie dans la lutte contre le terrorisme.

 

« L’Union Européenne dirige ceux qui ont déçu la Turquie dans ses efforts de lutte contre le terrorisme. Nous sommes extrêmement gênés par la tolérance de ceux qui se sont levés ouvertement contre l’accession de la Turquie à l’Union Européenne, sans même le cacher aux groupes terroristes », a-t-il lancé.

 

Les propos du président turc interviennent au moment où Emmanuel Macron tente de refonder une nouvelle Europe. Dans un discours prononcé il y a moins d’une semaine, Emmanuel Macron avait déclaré : « nous avons perdu notre temps dans une guerre civile Européenne des mots. Nous devons penser à construire une Europe forte ».

 

« Ils affichent leur haine contre notre pays »

 

Rappelons que les relations entre la Turquie et l’Union Européenne n’ont pas été au beau fixe ces derniers temps. En mars dernier, le président turc avait tenu un discours au vitriol contre certains pays de l’Union Européenne qu’il accusait de mener « un combat contre la Turquie ».

 

S’adressant aux pays européens, il disait ceci : « ils mettent de côté la diplomatie, ils ne cachent pas leurs intentions et ne peuvent pas cacher la gêne qu’ils ressentent envers la Turquie qui devient de plus en plus forte. (…) Ils affichent leur haine qu’ils ont accumulée pendant des années contre notre pays, contre notre nation et même contre les musulmans sur les écrans de télé et des ‘une’ de journaux quotidiens ».

 

« La Turquie se tourne vers la Russie »

 

La Turquie s’est d’ailleurs tournée vers la Russie de Poutine. En effet, ce jeudi, le président russe, Vladimir Poutine, a en effet effectué une visite officielle à Ankara pour rencontrer le président turc. Les deux chefs d’Etat ont abordé plusieurs sujets dont la situation en Irak et la Syrie, mais aussi le commerce bilatéral entre Ankara et Moscou.

 

Pour rappel, les relations entre la Turquie et l’UE ont été rétablies en 1959 et en 1963 un accord bilatéral a été signé. La Turquie a fait une demande d’adhésion à la Communauté Economique Européenne (CEE) en tant que membre à parti entière en 1987. Mais, les pourparlers n’ont commencé qu’en 2005. En 2007, les négociations d’une entrée de la Turquie buttent sur la question du Chypre. La France et l’Allemagne s’opposent à l’adhésion de la Turquie à l’UE.

 

Par Cheikh Dieng

 

 

Source: http://lecourrier-du-soir.com

 

Le Courrier du Soir (France)

 

 

 

A lire aussi:

 

ESPAGNE – Le silence gênant de l’Europe à quelques jours de la proclamation de l’indépendance de la Catalogne

 

ONU : Trump s’attaque à l’Iran et menace de « détruire totalement la Corée du Nord »

 

JIMMY CARTER : « les Etats-Unis ressemblent plus à une oligarchie qu’une démocratie »

Commentaires