CORRIDOR FERROVIAIRE – SAMUEL DOSSOU : « Je suis techniquement et économiquement prêt »

 

 

Contrairement à la rumeur qui a été distillée dans l’opinion nationale par le régime du changement, le groupe PETROLIN est financièrement capable de conduire le projet épine dorsale d’une valeur de 1000 Milliards de francs CFA.

 

C’est du moins l’assurance donnée par le président directeur général du groupe, Samuel Dossou Aworet à la suite de la décision de la justice rendue en sa faveur dans le cadre de la réalisation du projet épine dorsale pour le développement économique du Bénin et des pays de la sous région.

« Nous sommes prêts techniquement et financièrement » a laissé entendre l’opérateur économique qui dément ainsi la rumeur agité e dans le temps pour justifier l’injustice qui lui est faite.

 

Il importe de préciser que le Groupe PETROLIN existe depuis 1992 et n’a jamais été cité comme une société de mauvaise réputation. L’opérateur économique Samuel Dossou Aworet, discret et silencieux a une bonne assise financière. Il est par exemple le deuxième producteur de gaz au Nigéria. Il dispose d’une flotte aérienne de plus de 100 avions et il est un partenaire sûr pour presque toutes les banques africaines.

 

Samuel Dossou s’engage pour accompagner la réalisation du « PAG » :

Le gouvernement du Nouveau Départ peut compter sur le groupe PETROLIN pour la réalisation du programme d’action du gouvernement, « Le PAG Bénin Révélé ».

A en croire, le juriste consultant du groupe PETROLIN, le président directeur général Samuel Dossou Aworet est prêt pour accompagner le chef de l’Etat et n’attend que son accord. « c’est le moment, il veut contribuer à transformer ce pays. Il ne veut que le feu vert du président Talon » a rapporté le juriste consultant Paulin Vissoh.

 

Voilà encore un national qui se met à la disposition du programme d’action du gouvernement notamment les grands projets prévus par le président Talon pour « produire le miracle » au terme de son mandat.

 

Avec le désaccord profond qui divise le président Patrice Talon et son allié d’hier Sébastien Ajavon, Samuel Dossou se positionne comme une alternative dans la volonté du chef de l’Etat à réaliser certains projets importants de son programme d’action grâce au partenariat public privé (PPP) dont la loi a été adopté par les députés de la septième législature.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

DISCRIMINATION : Les femmes africaines en conclave au Maroc

 

CONGO – FMI : L’heure de vérité a sonné

 

GUINEE – KANKAN : un centre commercial flambant neuf inauguré

 

Commentaires