CÔTE D’IVOIRE – Manifestations annoncées des ex-combattants de la cellule 39 : Ouattara Mamadou pas d’accord avec Aboudou Diakité

 

 

La préfecture de région de Bouaké était le lundi 23 octobre 207 sous haute protection militaire, à cause d’une rumeur qui faisait état de ce qu’un groupe d’ex-combattants démobilisés issus de la Cellule 39 dirigée par Aboudou Diakité, comptait assiéger les lieux pour se faire entendre.

 

« Nous avons demandé aux militaires de surveiller les locaux de la préfecture de région de Bouaké. Nous n’avons pas connaissance d’un mouvement d’ex combattants démobilisés dans nos locaux », a expliqué Koné Vakaba, secrétaire général 1 de la préfecture de Bouaké. Il a saisi l’occasion pour exhorter les ex-combattants démobilisés à s’inscrire dans la voie du dialogue, de la paix et de la stabilité sociale : « Bouaké en a beaucoup besoin. Tous ces mouvements d’humeurs font fuir les investisseurs ».

 

Joint au téléphone, Ouattara Mamadou, secrétaire général de la Cellule 39 dément toutes tentatives de « déstabilisation » de l’administration à Bouaké, et même ailleurs dans le pays de la part des ex-combattants de la Cellule 39..

« Nous sommes une structure organisée. Et nous faisons confiance au Chef de l’État Alassane Ouattara et au gouvernement. Le moment est mal choisi par le dénommé Aboudou Diakité pour créer la peur chez nos parents qui ont tant souffert ces derniers mois », a-t-il dit , ajoutant que la Cellule 39 est entièrement à la disposition des autorités de la ville. Il a appelé les populations à vaquer tranquillement à leurs occupations.

 

« Certes nos problèmes demeurent toujours, et nous y attendons une solution durable de la part des autorités étatiques. Nous ex-combattants démobilisés de la Cellule 39, nous nous désolidarisons totalement des menaces de soulèvements annoncées par Aboudou Diakité. Nous sommes pour la négociation pour résoudre nos problèmes. Nous ne nous inscrivons plus dans la violence. On n’a pas le choix. Nous voulons participer au développement de Bouaké et appelons le Président Ouattara et le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly à faire confiance aux membres de la Cellule 39 », a déclaré Ouattara Mamadou.

 

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

 

 

Source : http://www.lintelligentdabidjan.info

 

L’intelligent d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Avant Mediapart et Fanny Pigeaud, James Cenach avait tout dit sur les lacunes de la Cpi face à Gbagbo

 

CÔTE D’IVOIRE – Le cousin l’ex FN tué Kass répond à Felicien Sékongo : Soul to Soul est-il au dessus de la loi ?

Commentaires