RD CONGO – LOKONDO : « La tripartite CÉNI-CNSA-Gouvernement n’a rien évalué sur le processus électoral »

 

 

Le député national Henri-Thomas Lokondo réfute l’avis du Premier ministre qui estime que le travail réalisé par les participants à la tripartite Céni-CNSA-Gouvernement recadre le processus électoral en cours. « Quand on fait l’évaluation du processus électoral, on doit déterminer ce qui est déjà fait sur le plan financier, technique et sur le terrain, etc. Ils se sont réunis pendant trois jours pour sortir un communiqué de type diplomatique où il y a des exhortations, des souhaits, etc., pendant que le peuple attend fermement le calendrier électoral », a fait savoir l’élu de Mbandaka. Selon lui, la tripartie aurait du dresser un rapport contenant des conclusions claires, assorties des difficultés d’ordre financier et technique sur le processus électoral. « Ce n’en est pas le cas. Ainsi, la réunion tripartite du Palais du peuple n’a été que Kananga bis. Ce qui a été fait n’a pas du tout été une évaluation », a-t-il souligné.

 

Dans la foulée, l’option de lancer l’enrôlement des Congolais de la diaspora suscite également des réactions, parce que perçue comme une volonté manifeste de retarder la tenue des élections. Henri-Thomas Lokondo qui partage également ce point de vue estime que le gouvernement joue au dilatoire pendant que la trésorerie de l’Etat est très serrée. Il a réagi en ces termes : « Des pays africains et même en dehors de l’Afrique qui avaient instauré ce système pour que leurs ressortissants à l’étranger votent, ont renoncé pour des raisons techniques ».

 

Par ailleurs, Henri-Thomas Lokondo est loin de participer à la polémique suscitée par le paraphe du président du CNSA, en lieu et place de son nom, au bas du communiqué final de la tripartite. Olenghankoy n’est pas d’accord que la présidence de l’évaluation soit assurée par le Premier ministre. Pour Lokondo, parapher politiquement, c’est aussi un engagement. « Pourquoi l’a-t-il fait ? Il aurait du signer sous réserves », a-t-il soutenu.

 

Pour rappel, la réunion tripartite Céni-CNSA-Gouvernement s’est clôturée, mercredi 18 octobre tard dans la soirée au Palais du peuple. Les trois parties ont recommandé à la Céni de publier sans tarder un calendrier électoral réaliste et de lancer l’enrôlement des Congolais de la diaspora. Et dans son discours de clôture, le Premier ministre Bruno Tshibala a réaffirmé sa détermination  d’organiser, «  les meilleures élections » du pays, dans le respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre.

 

Par P.M.

 

 

Le Potentiel

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO – Le règne du glissement

 

RD CONGO – MISSION DE L’UNION AFRICAINE: un goût d’inachevé

 

RD CONGO – ALTERNANCE : L’Angolais Lourenço fait bouger les lignes

Commentaires