RD CONGO – UNITÉ DES FORCES POLITIQUES ET SOCIALES : L’appel pathétique de J-P. Bemba

Le président du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo, croit en la capacité de l’Opposition de se regrouper autour d’un front pour l’alternance. Dans un message rédigé le 30 octobre 2017 à partir de sa cellule de détention à la Cour pénale internationale, Jean-Pierre Bemba appelle toutes les forces politiques et sociales à s’organiser pour avoir un objectif commun, une parole commune et mener des actions concertées.

 

Depuis sa cellule de La Haye (Pays-Bas), Jean-Pierre Bemba, président national du Mouvement de libération du Congo (MLC) vient d’apporter un soutien de taille au front de l’Opposition pour l’alternance démocratique. Plus pragmatique, le chairman du MLC va bien au-delà du simple carcan politique, il demande plutôt à toutes les forces politiques et sociales de la RDC de se regrouper autour d’une « grande coalition afin de revendiquer une alternance démocratique dans notre pays ».

 

Dans ce message lu, hier lundi à la permanence du MLC, par la secrétaire générale du MLC, Eve Bazaiba, Jean-Pierre Bemba Gombo, estime que ces forces devront «s’organiser pour avoir un objectif commun, une parole commune et mener des actions concertées».

 

En effet, le message de soutien de Jean-Pierre Bemba arrive au moment où les grands courants de l’Opposition, constitués principalement du Rassemblement, du MLC et de l’UNC tentent de mettre en place un front de l’Opposition pour l’alternance démocratique. Dans l’opinion, ce nouveau courant suscite aussi bien des espoirs que des interrogations. Si nombre d’observateurs appuient ce projet, certains sont plutôt réticents à l’idée de reconstituer l’unité de l’Opposition après tout ce qui s’est passé en 2016, en marge du dialogue de la Cité de l’Union africaine où l’Opposition a clairement étalé ses divergences, offrant un boulevard à la majorité au pouvoir.

 

Quoi qu’il en soit, on continue de croire en la capacité de principaux leaders de l’Opposition de faire taire leurs divergences en mettant en avant le seul idéal de l’alternance démocratique. De ce point de vue, le soutien moral de Jean-Pierre Bemba devrait consolider davantage  les digues et permettre à l’Opposition de renforcer la nouvelle coalition qui s’est formée en marge du passage de l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley.

 

Par Stanislas Ntambwe

 

Ci-dessous, l’appel de Jean-Pierre Bemba Gombo.

 

Appel à l’unité de l’opposition et de la société civile

Mes chers compatriotes,

Je lance un appel à tous les Congolais de réunir leurs forces, idées et ressources dans tout le pays, au Nord comme au Sud, à l’Est comme à l’Ouest dans une grande coalition de forces sociales et de responsables politiques afin de revendiquer une alternance démocratique dans notre pays.

Sun City et Lusaka ont été les lieux marquants où les Congolais ont acté que plus jamais en RDC il ne devrait y être toléré une dictature, plus jamais il ne devrait s’y exercer un pouvoir illégitime.

Le cycle électoral tel que prévu par notre Constitution et nos lois fixait les élections au 31 décembre 2016 au plus tard. Force est de constater que le pouvoir en place s’est organisé pour que les élections n’aient pas lieu.

A la faveur des accords de la Saint Sylvestre, les élections générales devraient être organisées au plus tard le 31 décembre 2017.

A deux mois de cette échéance portée par les accords de la CENCO, les élections tant réclamées par notre peuple ressemblent de plus en plus  à une illusion.

La CENI, à qui nous avons délégué l’organisation matérielle de ces scrutins, semble faire obstacle par des manœuvres à ce processus au profit d’un groupe de personnes plongeant ainsi notre pays dans une incertitude totale.

La coalition des forces politiques et sociales que j’appelle de tous mes vœux, ne devra pas servir d’ambitions personnelles et de calculs politiciens individuels, mais devrait plutôt être une mobilisation nationale pour défendre la Constitution de la République et les acquis de la démocratie.

Les forces sociales et politiques concernées devront s’organiser pour avoir un objectif commun, une parole commune et mener des actions concertées. Il demeure entendu que chaque force sociale ou politique devra conserver son autonomie ainsi que son identité.

L’heure n’est plus aux tergiversations, prenons nos responsabilités. Nous devons tout faire pour restaurer la dignité du peuple congolais.

La République démocratique du Congo doit cesser d’être la risée du monde.

Que Dieu bénisse notre pays.

 

Fait à La Haye, le 30 octobre 2017

Jean-Pierre BEMBA GOMBO

Sénateur

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO – EXIGENCE DES USA ET DE L’ONU : Cap sur les élections en 2018

 

RD CONGO – Le règne du glissement

 

RD CONGO – MISSION DE L’UNION AFRICAINE: un goût d’inachevé

 

Commentaires