GABON – 12èmes Escales Documentaires de Libreville: Cérémonie de remise du « Prix jeunesse  » de la CNLCEI

Cérémonie de remise du "Prix jeunesse " de la CNLCEI aux 12èmes Escales Documentaires de Libreville/ "Encourager les jeunes dans l'acquisition des bonnes pratiques en vue d'une gouvernance saine des ressources", dixit madame le Rapporteur Général de la Commission

 

Rideau samedi 25 novembre 2017 sur les 12èmes Escales Documentaires de Libreville (EDL) où trois (03) trophées ont été décernés dont le « Prix jeunesse » soutenu et remis au nom du président de la Commission nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI),  par madame Solange Mba Bisseghé , Rapporteur Général  à ladite Commission, à Mme Alice Aternianus Owenga pour son oeuvre  » Aziz’Inanga ( Eclipse du clair de lune) ».

 

Ainsi,  la lauréate du « Prix Jeunesse » a reçu un ordinateur portable et accessoires des mains de Mme Solange Mba Bisseghé  qui avait précisé que  » notre soutien à ce prix vise à encourager les  jeunes dans l’acquisition des bonnes pratiques en vue d’une gouvernance saine des ressources lorsqu’ils seront  en responsabilité », à l’effet de réduire significativement la corruption.

Le Rapporteur Général en a profité pour rappeler  que dans le cadre de ses missions  d’éducation et sensibilisation ,  » la CNLCEI  s’activait  dans l’optique  de l’introduction des modules d’enseignements  anticorruption dans les universités et grandes écoles », conformément à la mise en oeuvre du Document de  Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption et le Blanchiment des Capitaux (DSLCCBC)  » et  les recommandations de l’Office des Nations Unies contre le Crime et la Drogue(ONUDC) , gardien de la Convention des Nations Unies contre la Corruption.

 

DETOURNEMENTS

 

Dans le documentaire consacré à la chanteuse gabonaise « Aziz’ Inanga ( Eclipse du clair de Lune), l’artiste, elle-même,  dénonce, entre autres, les détournements de fonds comme l’une des conséquences de la pauvreté dans notre pays.

 

Du 20 au 25 novembre 2017, la 12è édition  des EDL  a été marquée par la projection d’une quarantaine de documentaires pour  » rendre compte du monde », tel qu’il est ( …), a indiqué le Henri Joseph Koumba, Directeur général de l’Institut gabonais  de l’image et du son (Igis), co-organisateur avec  l’Institut Français du gabonais (IFG).

Placées sous le  patronage du ministère de la Communication, de l’Economie Numérique, de la Culture, des Arts et Traditions, chargé de l’Education populaire ;  les Escales Documentaires de Libreville ont été officiellement closes par le Ministre d’Etat, Alain Claude Bilie–By-Nzé , à travers la remise du « Grand prix Charles Mensah » pour « Maman Colonelle » de Dieudo Hamadi de la République Démocratique du Congo(RDC).

 

A la suite de la cuvée 2017, le patron du département de la Communication a déclaré :  » Il me semble indispensable d’encourager la créativité, d’inciter les uns et les autres à aller au delà des convenances, à aller chercher ce qui est possible et à faire en sorte que le meilleur soit donné et produit ».

 

Rodrigue Asseyi, Libreville

 

 

A lire aussi:

 

SOMMET UNION AFRICAINE-UNION EUROPEENNE : Que va faire Jean Ping à Abidjan ?

Commentaires