MALI – Opération Hawbi des forces du G5 : Le jeu de cache-cache de la Cma

L’opération Hawbi de la force G5 ne peut atteindre ses objectifs tant que la Coordination des mouvements de l’Azawad (Cma) continue à faire le caméléon. Leur cantonnement et désarmement devient un impératif.

 

 

Comme il fallait s’y attendre la Coordination des mouvements de l’Azawad (Cma) qui ne veut mettre du bâton dans les roues des forces du G5 sahel est en train de poser des actes qui pourraient saper les efforts des militaires l’opération « Hawbi ».

 

Au cours de la première opération du G5 Sahel baptisée «Hawbi», effectuée, pour un départ, le long de la frontière du Mali avec le Niger, par la force conjointe du G5 Sahel, appuyée par la force française Barkhane, il y a eu une dizaine de personnes lourdement armées arrêtée dans la commune rurale de Tessit.  Pour le commandement du G5 Sahel, ces hommes étaient dans la zone de l’opération, lourdement armés et n’avaient ni ordre de mission, ni documents d’identification. « Avec cette présence d’individus  armés et non identifiés dans la zone et la complexité des profils, il fallait les arrêter pour effectuer, ensuite, des vérifications sur leurs identités et les motifs de leur présence dans cette zone ». La Cma qui est de mauvaise foi dans l’application des Accords d’Alger dit les hommes armés sont ces éléments. La pression de la Cma sur Bamako a payé. Les suspects arrêtés avec des armes ont été libérés une semaine après.

 

Cette arrestation d’hommes armés non identifiés dans le grand nord du Mali remet sur la table l’accélération de la question du désarmement des groupes armés signataires de l’Accord d’Alger.  Les patrouilles du G5 Sahel ne pourraient être une réussite ou atteindre les objectifs assignés tant qu’il leur sera difficile de faire le distinguo entre groupes signataires de l’Accord d’Alger et les terroristes qui pavanent entre les pays : Mali, Niger, Algérie, Mauritanie, Burkina.

 

Il est indéniable que de la manière où la Cma est en train de se comporter par rapport à l’opérationnalisation de Hawbi sera butée à bien de problèmes surtout qu’il est difficile de faire le distinguo est un terroriste et un combattant signataire des Accords d’Alger. Dans un passé récent, des terroristes ont été arrêté des bouts de papier de la Cma saisi sur eux.

 

Pour la bonne réussite des patrouilles du G5, il serait loisible pour nos autorités et la communauté internationale, la France notamment d’accélérer le processus de cantonnement et désarmement des ex rebelles.

 

A. SIDIBE

 

 

Maliweb.net (Mali)

 

 

 

A lire aussi:

 

MALI – ZONE AEROPORTUAIRE : D’une zone «d’utilité publique» à une zone à usage d’habitation

 

MALI – Bruits de remaniement ministériel : Le grand chamboulement ?

 

MALI / DECRYPTAGE – Ras Bath : revenu pour manger ses oncles ?

Commentaires